Niveau maîtrise du jeu sur terre, c’est la plus belle affiche de ce deuxième tour. L’un comme l’autre savent glisser, bomber et déplacer leurs adversaires en trouvant des angles courts. Bien sûr, Pablo Cuevas semble avoir déjà connu le meilleur de sa carrière (6 titres, tous sur cette surface). Son dernier trophée remonte à 2017 et il perd un match sur trois (15V/27D) depuis Roland Garros 2019.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.