Quelques jours avant les hommes, les dames ouvrent le bal au cœur de la Caja Magica. Le troisième WTA 1000 de la saison est aussi le premier gros tournoi sur terre battue. Peut-être l’occasion de redistribuer les cartes après les quatre premiers mois de l’année marqués par le sacre de Naomi Osaka à l’Open d’Australie ainsi que par la domination constante d’Ashleigh Barty, déjà victorieuse de trois trophées (WTA 500 Yarra Valley Classic, WTA 1000 Miami et WTA 500 Stuttgart). La numéro une mondiale, ancienne lauréate de Roland Garros et titrée la semaine dernière en Allemagne, ne fait pas partie des cracks du circuit qui devraient subir les affres de l’ocre. Ce sera bien plus compliqué pour sa dauphine au classement, la Japonaise n’ayant encore jamais prouvé qu’elle savait s’adapter à la surface rouge-orangée.

À domicile, Garbine Muguruza a bien l’intention de confirmer son excellent début de saison. Troisième à la Race, grâce notamment à son titre au WTA 1000 de Dubaï, la joueuse espagnole a déjà montré ses aptitudes sur terre battue en glanant le Majeur parisien, mais n’a encore jamais brillé à Madrid. Quelques stars, pas très en vue depuis le début de l’année, pourraient profiter de l’épreuve hispanique pour se rappeler au bon souvenir du public madrilène - qui sera autorisé à venir applaudir les tenniswomen dans une limite de 4800 spectateurs par jour. On pense bien sûr à Petra Kvitova et Simona Halep, respectivement victorieuses du tournoi à trois et deux reprises. Même topo pour Kiki Bertens, vainqueur en 2019 et tenante du titre, l’édition 2020 ayant été annulée en raison de la pandémie. N’oublions pas non plus Elina Svitolina, récente demi-finaliste à Stuttgart et qui a déjà remporté par le passé le tournoi de Rome à deux reprises.

Avec 17 membres du TOP 20, la compétition madrilène devrait nous offrir de belles étincelles, alors faites vos jeux ! 

1er quart de tableau

Titrée à Stuttgart pour sa première participation, Ashleigh Barty ne cesse d’impressionner en ce début de saison. La n°1 mondiale compte déjà 3 titres en 2021 (2 sur dur, 1 sur terre battue). Elle enchaîne de bien belle manière pour une joueuse qui alterne les voyages sans passage par chez elle. L’Australienne reste une adversaire de taille avec un jeu multi-surface. Elle est au point physiquement en proposant un tennis intelligent et dur à manœuvrer avec ses slices de revers et sa grosse variation. Elle a un jeu bien en place après son titre à Stuttgart. La gagnante de Roland-Garros 2019 se verrait continuer sur sa lancée à Madrid où elle avait atteint les quarts de finale en 2019.

Pour cela, elle devrait retrouver sur son chemin Iga Swiatek. La tenante du titre à Roland-Garros va entamer sa tournée sur terre battue ici à Madrid. La Polonaise connaît un début de saison sur dur intéressant avec un premier titre à Adélaïde sur un WTA500. Elle a su faire une grosse préparation chez elle afin d’arriver prête pour entamer une partie de saison cruciale pour elle alors qu’elle va devoir défendre son titre Porte d’Auteuil en juin prochain. Elle saura être une adversaire coriace dans des conditions en altitude. Son jeu très lifté et puissant devrait lui permettre de rallier les huitièmes de finale pour un duel au sommet face Barty.

Petra Kvitova pourrait bien être une adversaire potentielle en quart de finale. La Tchèque retrouve un tournoi qu’elle adore. Elle y compte déjà 3 succès (2011, 2015, 2018 et donc le record de titre en terre madrilène depuis le passage sur terre battue en 2009. Du haut de ses 31 ans, elle reste une joueuse encore impressionnante en ce début de saison avec un titre à Doha. Un tennis puissant avec une lourdeur de balle toujours impressionnante. C'est une gauchère redoutable qui met beaucoup d’agressivité et d’engagement dans son jeu. Elle compte 5 titres dans sa carrière sur terre dont 3 à Madrid. Elle fait peu de bruit mais est capable d’aller très souvent au bout dans ce genre de tournoi.

Elle pourrait bien croiser la tenante du titre, Kiki Bertens. La Néerlandaise reste sur deux finales d’affilée en terre madrilène (1 victoire et 1 défaite). Blessée au pied en fin de saison, elle peine à revenir en ce début de saison avec trois défaites en trois tournois depuis Doha. Une victoire solide à Billie Jean King Cup sur terre battue indoor. Elle s’est retirée de Stuttgart afin de bien se préparer pour défendre son titre. Kiki Bertens avait su proposer un tennis flamboyant et impressionnant lors des deux dernières éditions. Notamment en 2019, elle a su sortir le match parfait en finale pour priver Simona Halep d’un troisième sacre. Ce tournoi sur terre pourrait bien être la rampe de lancement pour relancer sa saison. Un premier tour abordable devrait l’entraîner avant de connaître un second tour plus rude.

Elle devrait retrouver la joueuse titrée à Charleston, Veronika Kudermetova. La Russe a été impressionnante en Caroline du Sud avec un tennis très offensif et porté vers l’avant. Elle a su continuer sur sa lancée en atteignant les demi-finales du tournoi d’Istanbul. Elle avait déclaré après son titre à Charleston que la terre battue devenait sa surface favorite avec son jeu puissant et une très bonne mobilité. Elle a la capacité de délivrer de très beaux amortis. Tout ce jeu conditionné par une bonne qualité de service qui reste le précurseur de tout son jeu. Nul doute qu’elle devrait tenter sa chance pour faire tomber Kiki Bertens dès le second tour.


2ème quart de tableau

Elina Svitolina, récente demi-finaliste à Stuttgart, arrive en Espagne avec une confiance et une motivation retrouvée. L'Ukrainienne a su sortir des prestations remarquables la semaine dernière avec des victoires contre Angélique Kerber et Petra Kvitova. Une demi-finale très accrochée face à Ashleigh Barty où elle a même servi pour le match dans le second set. La n°5 mondiale n’a jamais dépassé le second tour à Madrid. Un challenge qui s’annonce de taille en voyant sa partie de tableau. Des conditions de jeu d’altitude lui permettant de moins mettre en place son jeu de contre. Pour autant, elle a su se montrer agressive et entreprenante à Stuttgart. Ce tournoi pourrait être un défi à relever en essayant de faire un bon résultat ici.

Elle devrait avoir un premier tour de taille face à une sacrée joueuse de terre. Jil Teichmann retrouve la surface qui l’avait vu briller ces dernières années avec des titres à Prague et Palerme en 2019. La Suissesse a été entraînée à la culture espagnole en Andalousie. Une joueuse impressionnante sur terre battue avec de grosses qualités de déplacement. Une capacité à très bien varier le jeu avec son excellente main de gauchère. Du haut de ses 23 ans, elle progresse beaucoup depuis 2020 en atteignant son meilleur classement en carrière cette année. Son intelligence de jeu, ses déplacements et sa variation pourraient bien être des arguments en tant qu’outsider potentiel de ce tournoi.

Une autre joueuse de la même génération pourrait bien croire en ses chances. Paula Badosa est l’invitée des organisateurs. L'Espagnole reste sur un excellent tournoi à Charleston en y battant Belinda Bencic et Ashleigh Barty. Elle possède une excellente qualité de service et se déplace très bien sur terre. Elle a une qualité de frappe très lourde et très vive avec toujours beaucoup d’application. Elle pourrait bien croiser le chemin de l’une des deux joueuses citée précédemment au second tour.

L’une de ces trois joueuses pourrait bien retrouver l’une des joueuses les plus en vue de ce début de saison. Garbine Muguruza est dans une forme de championne avec un titre remporté du côté de Dubaï, une finale à Doha et en Australie lors du Yarra Classic Valley. La gagnante de Roland-Garros 2016 a envie d’épater dans cette saison de terre battue. Elle a déclaré jouer avec plus de calme et de sérénité en ce début de saison et se verrait bien aller chercher un titre qu’elle convoite sur ses terres. La terre battue n’a plus de secrets pour elle avec son tennis offensif, puissant et appliqué qui devrait lui permettre de faire un bon bout de chemin.

Elle devra battre le demi-finaliste de l’édition 2019, Sloane Stephens qui retrouve des couleurs depuis quelques tournois (Miami et Charleston) avec des prestations remarquées. Elle sait être très solide sur terre battue bien que ce ne soit pas sa meilleure surface. Elle a atteint la finale de Roland-Garros en 2018. Elle se déplace vraiment très bien avec une belle maîtrise de la glissade et un tennis avec beaucoup de lifts et de balles bombées qui rebondissent bien. L’Américaine pourrait bien être un adversaire de taille dans cette partie de tableau si elle franchit l'obstacle Muguruza...

Belinda Bencic retrouve un tournoi qui lui a fortement souri en 2019. La Suissesse avait su atteindre les demi-finales en battant une certaine Naomi Osaka. Une surface qui n’est pourtant pas sa préférée avec un jeu qui reste le même avec une prise de balle précoce et beaucoup de percussion. Une capacité à varier le jeu avec ses coups slicés dont elle seule a le secret. Une qualité de déplacement qui reste assez limitée. Elle a du mal en ce début de saison malgré sa finale à Adélaïde. Elle parait très nerveuse sur le court quand la difficulté s’installe. Pour autant, elle devrait avoir un premier tour abordable pour se mettre en confiance. Elle sait répondre présente dans les gros tournois et devrait réussir à atteindre les huitièmes de finale sans encombres.


3ème quart de tableau

Aryna Sabalenka a impressionné à Stuttgart pour une joueuse pas très adepte de la terre battue. Elle est en constante progression avec une qualité de déplacement bien plus intéressante sur l'ocre. Elle se base évidemment sur sa puissance et son engagement dans ses frappes. Son jeu à risque a tourné en sa faveur dans la salle indoor de Stuttgart. La Biélorusse monte tout de même en puissance sur terre depuis fin 2020 par rapport aux années précédentes avec une demi-finale à Strasbourg. Elle reste une joueuse redoutable et devra continuer à gagner en patience pour performer à Madrid.

Elle pourrait bien retrouver un obstacle dès le second tour. Daria Kasatkina retrouve des couleurs depuis Rome en 2020. Un début d’année convaincant avec deux titres remportés (Phillip Island Trophy et St Petersbourg). Une joueuse qui possède une excellente main avec beaucoup de variation et de précision dans ses frappes. Beaucoup de lifts lui permettant de trouver de très belles zones. Elle maîtrise très bien la glissade sur terre battue. Entrainé à l’école espagnole auprès de Carlos Martinez, l’ex numéro 10 mondiale devrait être une outsider de taille dans cette partie de tableau.

Une autre Biélorusse pourrait bien s’inviter en quarts de finale. Vika Azarenka retrouve des couleurs après un tournoi de Miami convaincant. Elle revenait après des soucis au dos contractés à Doha. Elle se déplace très bien sur terre et son jeu en cadence reste un véritable danger. Elle est capable de varier le jeu et d’arrondir plus ses frappes pour casser le rythme. Elle devrait faire rôle de potentiel outsider dans ce tournoi où elle sut montrer de belles performances sans aller plus loin les huitièmes de finales depuis 2013 à cause d'un tirage peu souvent en sa faveur.

Elise Mertens pourrait croire en ses chances de rejoindre l’une de ces trois joueuses en quart de finale. La Belge continue d’impressionner mais sa finale totalement ratée à Istanbul où elle partait largement favorite. Elle sait adapter son jeu en fonction de la surface. Elle se déplace très bien sur terre et sait varier le jeu à la perfection. Une sorte de métronome du court. Une partie de tableau pas simple mais abordable pour elle au moins jusqu’en huitième de finale.

Une joueuse du nom d’Elena Rybakina pourrait peut-être venir contrecarrer ses plans. La Kazakhe peine à retrouver sa grande forme de début 2020 mais a su se reprendre à Billie Jean King Cup avec une belle victoire aux dépens de Nadia Podoroska. Un tennis puissant avec une balle très vive. Son service est l’une de ses grandes forces. Malgré son grand gabarit, elle se déplace bien sur terre. Les conditions de Madrid pourraient bien favoriser ses frappes puissantes et lourdes.

Simona Halep sera évidemment la favorite de cette partie de tableau. La Roumaine sort d’un bon tournoi de Stuttgart. Elle revient après une blessure à l’épaule droite contractée à Miami. Elle retrouve son tournoi préféré qui est celui de Madrid avec deux titres à son actif et une finale en 2019. Elle est difficile à bouger sur terre battue. Elle maîtrise le jeu et varie bien le rythme. Sa condition physique remarquable lui permet d’user ses adversaires dans la durée que ce soit physiquement ou mentalement. Elle se sent prête et sereine pour attaquer cette tournée qu’elle adore tant. Elle reste l’une des grandes favorites du tournoi. Le retour de son fidèle coach Daren Cahill est un véritable plus pour elle.


4ème quart de tableau

Karolina Pliskova a retrouvé des couleurs à Stuttgart avec un quart de finale d'une grande intensité face à Ashleigh Barty. La Tchèque a même servi pour le match au troisième set. Il y a beaucoup de mieux dans ses intentions et son envie sur le court. Un sursaut d’orgueil dans les moments difficile qu’on n’avait pas vu depuis le début de saison. Sa pause à Marbella après le tournoi du Miami a été bénéfique. Elle va retrouver ce tournoi de Madrid qui lui avait bien réussi ces deux dernières années avec une demi-finale en 2018. Des conditions en altitude qui favorisent son jeu agressif et offensif. Une qualité de service retrouvée tout comme son retour de service. Elle arrive ici avec plus de certitudes et aura envie de prouver des choses dans une partie de tableau compliquée.

Un premier tour qui fera office de test face à la jeune Cori Gauff qui est capable du meilleur comme du pire cette saison. Son tournoi de Charleston semblait convaincant avant de rendre une copie horrible face à Ons Jabeur. Elle reste jeune et en apprentissage. Un style de jeu plus défensif avec ses qualités d’athlètes qui sont remarquables pour son âge. Son service reste son point faible numéro 1. Pour autant, elle aime les matchs où elle joue les rôles d’outsider. C'est son premier duel face à une top 10 sur terre battue.

Svetlana Kuznetsova pourrait bien être la surprise de cette partie de tableau. La Russe a su atteindre la finale en 2015 et les demi-finales en 2017 à Madrid. Elle a fait une grosse préparation sur terre battue chez elle en Russie. Elle possède encore un physique affûté malgré ses 35 ans avec un tennis rempli de malice et d’intelligence ainsi qu'un jeu très varié avec son coup droit. Sa balle part très vite avec beaucoup de lifts. Elle se déplace très bien, Kuznetsova a été formée à l’école espagnole. Elle est actuellement coachée par Javier Piles, ex-entraîneur de David Ferrer. Elle devrait jouer rôle d’un outsider pouvant créer la surprise.

Maria Sakkari continue sa progression après une belle demi-finale à Miami. Un tournoi de Stuttgart en demi-teinte malgré une prestation intéressante face à Petra Kvitova. Elle arrive dans un tournoi Madrid dans lequel la Grecque n’a jamais dépassé le premier tour. Cette fois-ci, elle sera tête de série n°16. Un tennis explosif avec des déplacements remarquables et une véritable maîtrise de la glissade. Son tennis puissant avec un service en nette progression sera un atout majeur pour elle sur ce tournoi.

Amanda Anisimova va connaître sa première participation au tableau principal de Madrid. La jeune Américaine est en recherche de repères et de confiance depuis le début de saison. Depuis 2019, elle reste une joueuse redoutable sur terre battue avec un titre à Bogotá et une demi-finale à Roland-Garros. Un jeu tout en puissance avec beaucoup de lourdeur dans ses frappes. Elle possède une qualité de relance remarquable. Une des meilleures relanceuses du circuit du haut de ses 19 ans. Elle se déplace très bien sur terre. Sa qualité de frappe devrait être favorisée avec les conditions madrilènes.

Anett Kontaveit enchaîne après un beau tournoi de Stuttgart. Elle vient d’annoncer sa séparation avec son coach Nagel sears (ex-coach d’Ana Ivanovic) après trois ans de collaboration. A priori, elle aborde ce tournoi de Madrid sans coach. Elle reste en confiance avec toujours cette envie de toujours bien faire et ce côté perfectionniste. Son match face à Sabalenka à Stuttgart devrait être un match référence. Quand on voit sa magnifique prestation sur le court malgré une défaite contre une Biélorusse en totale confiance. L’Estonienne se perfectionne de plus en plus sur terre avec de très bons déplacements et une qualité de frappe assez sèche et lourde. Son service et son revers sont ses deux coups forts dans son jeu. Le revers lui permet de faire de grosses différences. Elle a tout ce qu’il faut pour faire un bon tournoi.

Naomi Osaka est de retour aux affaires après son décevant tournoi de Miami. La Japonaise est la grosse interrogation dans cette tournée sur terre. Elle n’a que très peu joué sur terre et ne maîtrise pas encore les déplacements adéquats. En 2019, elle avait atteint les quarts de finale à Madrid. Un jeu qui reste le même avec un service puissant et des frappes puissantes. Aucune variation dans son jeu. Une qualité à tenir les rallyes, mais un manque de patience dans la construction de ses points sur ocre. Elle reste quand même une favorite dans ce genre d’évènements, mais certaines joueuses comme Kontaveit, Sakkari ou Anisimova pourraient bien lui poser des problèmes.

Une autre joueuse pourrait bien la gêner dès le second tour. Karolina Muchova, la demi-finaliste de l’Open d’Australie, revient petit à petit aux affaires après sa grave blessure aux abdos. Une défaite au premier tour à Stuttgart avec une gêne dans le bas du dos dans un match qu’elle gérait bien. La Tchèque reste une joueuse très talentueuse avec une capacité à bien jouer sur toutes les surfaces. Elle maîtrise tous les coups du tennis. Un jeu offensif et agressif vers l’avant. Un jeu en variation avec ses slices de revers ou ses magnifiques amortis. Le physique sera la grosse interrogation car elle a le talent pour aller loin et tenter de venir battre Osaka dès le second tour.


Nos prédictions pour les quarts de finale
Q1 : Iga Swiatek Vs Kvitova
Q2 : Jil Teichmann Vs Muguruza ou Stephens
Q3 : Kasatkina Vs Simona Halep
Q4 : Kuznetsova Vs Anett Kontaveit

Nos values pour le titre :
Petra Kvitova 12.00
Kontaveit 32.00
Bertens 32.00
Sloane Stephens 130
Teichmann 190
Kuznetsova 275


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.