Il y a trois ans, Alexander Zverev réalisait l'exploit de remporter le Masters 1000 de Madrid sans perdre une seule fois son jeu de service durant le tournoi et en ne concédant qu'une seule balle de break. Il n'avait pu conserser son titre un an plus tard, battu par Tsitsipas en quarts de finale mais l'Allemand s'est de nouveau sublimé dans la Caja Magica cette semaine. Non seulement, il a dominé deux des trois meilleurs joueurs du monde sur terre, Rafa et Thiem, mais il n'a pas concédé un seul set durant le tournoi. Il semble vraiment à l'aise sur cette terre rapide madrilène. Les balles qui volent semblent donner des ailes au numéro 6 mondial. En tout cas, son élan offensif et sa stratégie agressive est payante. Il abordera cette finale en position de favori face à Matteo Berrettini : « J'ai réalisé deux grands matches face à Rafa et Dominic. Contre Domi, c'était un match plus étrange à cause du vent. Mais le travail n'est pas encore fini. Je dois faire un bon match en finale. Cela a été une bonne semaine mais il reste un match. J'espère juste pouvoir continuer à jouer comme je l'ai fait toute la semaine. Matteo joue exceptionnellement bien cette semaine. J'ai vu la fin de son match vendredi contre Garin où il a remporté 11 jeux de suite. Il était presque injouable. Il frappait la balle si fort, servait extrêmement bien. Ça va être une rencontre difficile. »

Si Zverev est désormais un habitué des finales de Masters 1000 , déjà sa 8ème en carrière, ce sera la première pour l'Italien. Au-delà de son immense impact physique, Matteo Berrettini s'est également forgé un mental depuis plusieurs saisons. Il n'abandonne jamais et semble habité par une immense confiance en lui et son jeu. Le numéro 9 mondial, titré à Belgrade il y a deux semaines, confirme qu'il est un sérieux sur terre. S'il s'est fait peur en quarts de finale contre Cristian Garin, qui menait d'un set et d'un break avant de perdre les 11 derniers jeux du match, Berrettini a en revanche été impérial face à Casper Ruud en demi-finale, ne laissant que des miettes à un Norvégien totalement dépassé par la puissance et la justesse de l'Italien : aucune balle de break concédée, 91% de points remportés derrière sa première et 16 coups gagnants en coup droit. Si Zverev a servi à 218km/h de moyenne en première balle face à Thiem, l'Italien n'est pas en reste avec 211km/h : « C'est vraiment un sentiment incroyable d'être en finale ici à Madrid. Je me sens mieux qu'à Monte Carlo et j'ai hâte de jouer Sascha. Mon service a très bien fonctionné contre Casper, je suis content de mon match. Sasha joue vraiment bien. Il est solide, il bouge bien pour sa taille. Il sert bien. Il a quand même battu Rafa et Dominic, probablement les meilleurs joueurs au monde sur terre battue. Ce sera un match difficile, mais je suis en finale. Je suppose que les deux meilleurs joueurs de la semaine vont jouer l'un contre l'autre. »

Berrettini a peu l'occasion d'affronter des membres du top 10 sur terre battue. Ce n'est que son 4ème duel à ce niveau. Et il compte d'ailleurs une victoire face à Zverev, c'était à Rome en 2019. C'est la 6ème finale sur le circuit ATP pour l'Italien qui a remporté 4 des 5 premières dont 3 sur terre battue à Belgrade, Budapest et Gstaad. L'enjeu sera tout autre bien évidemment sur ce match mais il ne ressent pas de pression particulière : « D'une certaine manière, évidemment c'est différent des autres finales que j'ai disputées. Mais au moment d'entrer sur le court, je vais juste essayer de penser que c'est une finale comme une autre. J'ai déjà joué une demi-finale de Grand Chelem à l'US Open mais c'est juste une sensation formidable de disputer des grands matchs. Surtout, après avoir connu beaucoup de blessures, je pense que j'ai travaillé très dur pour revenir à mon meilleur niveau. Je suis peut-être encore plus heureux d'être en finale après avoir vécu ces mauvais moments. »

Berrettini, blessé aux abdominaux à l'Open d'Australie, a avoué en conférence ne pas être encore totalement remis. Il est revenu sur ces dernières semaines difficiles, tout affichant beaucoup d'espoir pour cette finale : « C'est une blessure que je ressens encore. C'est vraiment délicat. Mentalement, vous devez être fort parce que vous devez vous persuader d'aller bien tout en restant extrêmement prudent. Je travaille tous les jours avec mon staff pour m'améliorer, me sentir plus en confiance. C'est fou parce qu'après trois jours de blessure, je pouvais faire un crunch avec mes abdos, mais je ne pouvais pas me retourner. Quand je montais dans la voiture, quand je prenais l'avion, quand j'éternuais, je ressentais encore cette douleur. Quand j'ai repris l'entraînement après quatre semaines, j'étais vraiment fatigué. Mes abdominaux me faisaient mal. Je n'ai pas pu servir pendant un long moment. Même à Miami, je ne servais pas à 100%. C'est pourquoi je n'ai pas joué. C'était vraiment difficile, mais en même temps mentalement, c'était un excellent travail , un grand effort. C'est pourquoi je me sens bien maintenant et très fort dans ma tête. »

Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.