Pour la 15e fois en autant de participations, Novak Djokovic sera au rendez-vous des quarts de finale dans la capitale italienne. Le Serbe n’est, pour l’instant, pas à son meilleur niveau depuis la reprise sur terre battue avec deux défaites contre Dan Evans à Monte-Carlo et face à Karatsev à Belgrade. Mais au-delà de ces deux contre-performances, c’est surtout le niveau du Serbe qui « inquiète » un petit peu. Le n°1 mondial semble moins dominateur dans le jeu qu’à l’accoutumée, et la marge est un peu moins importante face à ses adversaires. Pour son entrée en lice au Foro Italico, Djokovic n’a pas eu un match facile face à un bon Taylor Fritz, même s’il a tout de même réussi à s’en sortir en deux manches (6-3, 7-6). Inquiété dans le jeu, il a concédé pas moins de sept balles de break. Il a été beaucoup plus tranquille face à Davidovich Fokina au 3e tour, avec une prestation solide en s’appuyant notamment sur une belle qualité de première (6-2, 6-1). Une chose est sûre, il devra jouer son meilleur tennis pour venir à bout de Stefanos Tsitsipas qui, hormis une petite contre-performance à Madrid face à Casper Ruud, est en excellente forme depuis le début de la saison sur terre. Titré sur le Rocher et finaliste à Barcelone, le Grec a parfaitement lancé son tournoi en dominant sans convaincre Marin Cilic (7-5, 6-2) mais surtout Matteo Berretini (7-6, 6-2) qui sortait d’une finale à Madrid. Toujours impérial sur son service cette semaine (aucun break concédé et 11 points perdus derrière sa première balle), Tsitsipas est plus en confiance et en meilleure forme, mais Djokovic reste un monument très difficile à terrasser, surtout en Masters 1000 où il remporte plus de 82% de ses matchs en carrière. Le Serbe aura d’ailleurs sûrement envie de marquer les esprits face à un joueur qui vise également la victoire à Roland Garros. Les duels sont très serrés pour l’instant entre les deux hommes (4-3 en faveur de Djokovic), mais le Serbe a remporté les deux uniques confrontations ayant eu lieu sur terre battue (à Madrid en 2019 et à Paris l’an dernier).

L’œil de Florent Serra : Le niveau de Djokovic n’était pas top à Monte-Carlo ni à Belgrade, mais c’était bien mieux aujourd’hui contre Davidovich. Même s’il a été breaké d’entrée je l’ai trouvé solide, bien aidé par un Davidovich qui a fait énormément de fautes. J’étais un peu réservé sur Tsitsipas après son match contre Cilic durant lequel il a fait beaucoup d’erreurs, de bois, mais il s’en est sorti en jouant bien les points importants. Face à Berrettini, il a été bien meilleur, j’ai retrouvé le très bon Tsitsipas des derniers tournois, alors que le Serbe ne me semble pas encore au top, faisant toujours pas mal de fautes inhabituelles. De ce que je vois depuis quelque temps, je pense que le Grec est capable de le battre, sur une terre qui peut être rapide et donc bien lui convenir, mais attention tout de même à la pluie annoncée demain. S’il fait un match aussi solide que contre Berrettini, il aura des armes pour embêter le Serbe. Mais Djokovic est rarement à une cote aussi haute, c'est forcément tentant...


Reilly Opelka vs Federico Delbonis
Après le très beau parcours de John Isner à Madrid la semaine dernière, revoilà un géant américain fait frapper la foudre sur terre. Reilly Opelka s’est offert une magnifique semaine pour se hisser pour la première de fois de sa carrière en quart de finale d’un Masters sur terre battue. Tombeur de Richard Gasquet au premier tour (6-1, 7-5) sans concédé la moindre balle de break, il a récidivé contre Lorenzo Musetti au tour suivant, ne laissant aucune opportunité à l’Italien de lui prendre son service derrière ses 23 aces (6-4, 6-4). L’Américain ne s’est pas arrêté en si bon chemin puisqu’il a réussi à faire plier Aslan Karatsev pour s’imposer en deux manches (7-6, 6-4). En trois matchs cette semaine, Opelka n’aura donc pas perdu le moindre set, servi en moyenne 20 aces par match, concédé une seule balle de break tout en convertissant 7/8 d’entre elles. Il sera opposé à un spécialiste de la terre battue, Federico Delbonis. L’Argentin réalise un bon début de saison sur sa surface favorite avec un bilan de 20 victoires pour 7 défaites et dispose de quelques matchs référence à son actif contre Ramos Vinolas ou Carreno Busta. Sorti des qualifications après des victoires contre Giron et Tiafoe, Delbonis a enchaîné en battant consécutivement trois membres établis du Top 25 (Khachanov, Goffin et Auger-Aliassime) en concédant, en moyenne, moins de 7 jeux par rencontre. Cette opposition entre l’Américain et l’Argentin a tout du match imprévisible tant les deux hommes ont un style de jeu complètement différent. Un grand serveur comme Opelka est capable de créer la surprise contre la plupart des joueurs du circuit lorsqu’il est inbreakable comme c’est le cas depuis le début de la semaine. Ce sera la première confrontation entre les deux joueurs, mais une statistique ne plaide pas en faveur de Delbonis, qui partira pourtant favori : il n’a remporté qu’un seul de ses sept derniers matchs sur terre contre des joueurs mesurant plus d’1m93.

L’œil de Florent Serra : Opelka n’avait pas gagné un match sur terre encore et le voilà en quart de finale après trois belles prestations. Il sert l’acier en ce moment donc il peut battre pas mal de monde. Attention tout de même à Delbonis qui est en confiance et qui a remporté pas mal de matchs dernièrement. Pour avoir joué quelques matchs contre Ivo Karlovic, la clé de ce match pour l’Argentin, ce sera vraiment de ne pas se frustrer. Il ne pourra pas faire l’échange avec son coup droit parce que l’Américain l’agressera dès le retour pour lui mettre la pression sur ses mises en jeu. Pour moi, c’est du 50-50 sur ce match, voir Opelka légèrement favori. Donc à  2.30, je tenterais plus le coup sur l’Américain.


Rafael Nadal vs Alexander Zverev
Oui Rafael Nadal est moins impressionnant que d’habitude. Oui Rafael Nadal est moins dominateur et son niveau de jeu est en deçà de ce qu’il a pu montrer par le passé. Mais Rafael Nadal est toujours là et tentera d’aller chercher sa 75e finale en Masters 1000, et la 37e sur terre battue. Pas vraiment gâté par le tirage, il a débuté son tournoi face à Jannik Sinner dans un match de très haut niveau où l’Espagnol a été plutôt bon malgré ses problèmes toujours récurrents au service (49% de premières et 3 breaks concédés). Mais à l’expérience, Rafa a mieux géré les moments clés pour s’imposer en deux sets après 2h10 de match (7-5, 6-4). Au troisième tour, il a énormément souffert contre Denis Shapovalov, pris par l’agressivité du Canadien pendant un set et demi. Si l’Espagnol a souvent du mal à remporter ses matchs dernièrement, c’est en grande partie parce qu’il n’arrive plus à prendre le dessus physiquement sur ses adversaires, à les user. Une stat assez folle sur ce match : des deux joueurs, c’est Rafael Nadal qui a parcouru le plus de distance sur le court. Mais une fois encore, il a réussi à inverser la tendance, bien aidé par un Shapovalov qui s’est effondré à 4-1, 40-0 dans le deuxième set. Après avoir sauvé deux balles de match, il a réussi à s’imposer au tie-break du 3e (3-6, 6-4, 7-6) après 3h30 de combat. Nous aurons donc droit à un nouveau duel face à Alexander Zverev, une semaine après leur dernière confrontation à Madrid. Après une entrée en lice bien gérée face à Dellien (6-2, 6-2), il a eu du mal à se mettre en route face à Kei Nishikori, passant pas loin de la défaite puisqu’il était mené 4-1 dans la dernière manche. En délicatesse avec son service (7 aces pour 8 doubles fautes), il a tout de même réussi à hausser son niveau de jeu en fin de match grâce à l'appui du public pour s’imposer (4-6, 6-3, 6-4). Zverev aura probablement un petit ascendant psychologique sur Nadal au vu de la supériorité qu’il avait affichée dans ce match (6-4, 6-4), mais il devra mieux servir que contre Nishikori pour reproduire une telle performance. Et surtout il risque de payer l'enchaînement des matchs avec son titre à Madrid.

L’œil de Florent Serra : Le problème avec Rafa en ce moment, c’est qu’il ne sert pas très bien. Le service aura une part prépondérante dans ce match, d’un côté comme de l’autre d’ailleurs. À Madrid, la qualité de service de Zverev a fait beaucoup de différences parce que ça lui a permis de ne pas se tenir loin de sa ligne à attendre. Il allait le long de la ligne en revers, il frappait très fort. Lui aussi devra donc mieux servir que face à Nishikori s’il veut faire mal à Nadal. On connait les qualités de l’Espagnol, qui arrive à trouver de l’angle, à sortir les adversaires du court, mais il devra surtout mettre la pression sur les jeux de service de l’Allemand. Même si Rafa n’est pas exceptionnel en ce moment, est-ce que Zverev va réussir à rester sur cette dynamique et enchaîner après Madrid ?


Andrey Rublev vs Lorenzo Sonego
On a longtemps cru que l’on aurait droit à un quart de finale Rublev-Thiem mais ça sera finalement bien un Rublev-Sonego. L’italien a su être bon dans les moments importants en fin de partie pour revenir au score et s’imposer au tie-break grâce à ses 50 coups gagnants dans le match. Après son titre à Cagliari, l’Italien est décidément en grande réussite à domicile. Cependant, la belle histoire sur ses terres pourrait s’arrêter demain contre Rublev. Même si le Russe ne fait pas un tournoi extraordinaire avec un premier tour contre Struff raté et un deuxième tour contre Bautista qui est passé à côté, Rublev n’a pas encore montré son meilleur visage. Cependant, dans la diagonale revers, Sonego ne pourra pas faire le poids contre Rublev. C’est ce qui est arrivé en novembre dernier à Vienne où Rublev a tout simplement été trop puissant pour l’Italien. Cependant, ce match était en indoor donc les conditions seront très différentes que lors de leur dernier match. Selon toute vraisemblance, une victoire du Russe serait logique mais ce tournoi nous a tellement habitué à des surprises et des rebondissements comme on l’a encore vu ce soir avec Thiem et Sonego qu’il ne faut surtout pas enterrer l’Italien trop vite car il a une rage de victoire dans son pays assez remarquable et impressionnante.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Set Opelka / Victoire Nadal
⭐️ Victoire Opelka / Victoire Djokovic


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.