Est-il encore fringant ? C’est la question que le monde de la petite balle jaune se pose au moment de voir Roger Federer débuter le tournoi de Genève, au Tennis Club des Eaux-Vives. Chez lui, le Suisse retrouve la terre battue qui l’a vu naître, alors qu’il n’a pas foulé la surface ocre depuis bientôt deux ans, lors du Majeur parisien.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.