Après l’ancienne garde, Pablo Andujar va t-il réussir à dompter le meilleur jeune de l'autre côté des Alpes ? Sur le papier, l’Espagnol a pour lui l’expérience (35 ans) et le classement (N°75) face à Dominic Stricker (18 ans), seul Suisse de moins de 24 ans présent dans le top 500 ATP. Du haut de ses 4 titres et 5 finales sur terre battue, Andujar n’a pas tremblé face à Roger Federer, se montrant solide en fond de court et profitant des erreurs parfois rapides de l’ancien numéro un mondial. Pourtant, il aurait tout intérêt à être très vigilant sur ce quart de finale. En effet, Dominic Stricker est absolument épatant. Pour son tout premier tournoi dans l’élite, il vient de remporter deux belles victoires, et pas contre n’importe qui : Marin Cilic et Marton Fucsovics, joueur polyvalent et difficile à manœuvrer. Le tout, sans perdre une seule manche. Face au Hongrois, 44ème mondial, il a parfaitement géré les moments importants du match, écartant 8 balles de break sur 11, soit 73% de réussite. Son jeu est déjà bien en place. Il frappe fort au service, enroule bien en coup droit et aligne de puissants revers à plat. De quoi impressionner à son jeune âge. Clairement, il y a un coup à jouer si le Suisse continue à appréhender aussi bien la pression.

L’œil de Rodolphe Gilbert : C’est le vainqueur de Roland Garros junior l’année dernière et le voici déjà ce niveau là. C’est vraiment sympa de voir des jeunes arriver comme ça sur le circuit comme Dominic Stricker ou Arthur Cazaux. Le jeune Suisse est vraiment étonnant. Battre des gars comme Marin Cilic et Marton Fucsovics, c’est fort ! Face à Pablo Andujar, ce sera un peu différent, car il va jouer un vieux de la vieille qui est un spécialiste de terre. L’Espagnol fait beaucoup tourner la balle et il faudra au jeune Stricker s’habituer. C’est en tout cas un super test pour Stricker sur cette surface. Vu son inexpérience, il n’est évidemment jamais favori, mais à force de gagner, ça pourrait changer. Il est difficile de se prononcer sur le vainqueur, mais rien n’est impossible, même à cet âge, en atteste le précédent Lorenzo Musetti à Rome l’année dernière et une autre référence avec Alexander Zverev à Hambourg en 2015.

Crédit photo : ©Loïc Wacziak/FFT

Casper Ruud s’avance en grand favori, à la fois de ce quart de finale face à Dominik Koepfer mais aussi du tournoi. Ses récents résultats sur la surface rouge-orangée parlent pour lui : 5 demies à Rome, Hambourg, Monte-Carlo, Munich et Madrid lors des huit derniers mois. Un bilan XL lors des trois Masters 1000 et des victoires de poids contre Fognini, Schwartzman, Carreno-Busta et Tsitsipas qui font de lui l’un des tous meilleurs joueurs de la planète sur terre. Il a d’ailleurs tout pour plaire sur cette surface : un jeu de jambes parfaitement au point, un bon service kické et un coup droit enroulé, lourd et dévastateur. Autant dire que Dominik Kopfer aura bien du mal à faire chuter le Norvégien. N°59 à l’ATP, le joueur allemand est en difficulté cette année. Il a perdu plus de matchs qu’il en a gagné (9V/10D), et sur terre, il n’avait signé que deux succès avant son arrivée à Genève. S’il s’est un peu rassuré sur le plan comptable en gagnant deux matchs supplémentaires, il s’est à chaque imposé à l’arraché : 6-7, 7-6, 6-4 contre Benoit Paire et 7-5, 6-7, 6-3 face à Feliciano Lopez. Avant ce duel, Ruud reste sur 10 victoires en 14 matchs face aux gauchers sur terre. Depuis sa défaite à Alcaraz à Marbella, peu de joueurs ont pris un set au Norvégien. Seulement 4 joueurs en 14 matchs et plutôt du beau monde : Carreno, Rublev, Basilashvili et Berrettini.

L’œil de Rodolphe Gilbert : Dominik Koepfer a enfin gagné 2 matchs d’affilée, mais il est actuellement en difficulté et ne parvient pas à retrouver son niveau de Rome en 2020 (quart de finaliste après avoir battu De Minaur, Monfils et Musetti, et pris une manche à Djokovic). En revanche, il s’accroche et son jeu de gaucher peut toujours être contrariant. Même si tout est possible et qu’il sera obligé de bien jouer pour passer, Casper Ruud est largement favori et c’est logique. Comme il s’était retiré de Rome (douleur au poignet), je le vois jouer à fond cette épreuve de Genève. Il peut viser un nouveau titre en carrière et avancer encore un peu plus au classement. Il a une super opération à faire puisqu'il peut être 15ème mondial lundi prochain en vue du tirage au sort de Roland Garros. Face à l’Allemand, qui n’est pas un immense frappeur, il aura en tout cas le temps de construire ses points.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ ---
⭐️⭐️ Victoire Ruud 2-0
⭐️ Stricker 1 set


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com


Pour bénéficier de ces deux mois d'abonnement, cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.