Que dire de ce début de tournoi réalisé par l’Américaine ? On peut le conjuguer au presque-parfait. Motivée et concentrée sur son jeu, Sloane Stephens s’est qualifiée pour les demi-finales ce jeudi, en éliminant sèchement l'espoir national Sara Errani (6-3, 6-0) dans une bataille entre d'anciennes joueuses du Top 5 :  « J'ai très bien joué, je suis très satisfaite de ma performance. Sara est une joueuse difficile à affronter, nous avions joué plusieurs fois auparavant. J'ai réussi à construire et j'enchaîne les matchs sur terre en ce moment, ma surface préférée. Je suis actuellement dans la meilleure forme que j'ai été sur terre et c'est vraiment important. » En effet, il faut rappeler que Stephens n'a plus disputé la moindre finale WTA depuis 2018... Une éternité pour une joueuse de son talent. Reléguée à la 65ème place mondiale, elle a un gros coup à jouer cette semaine pour remonter au classement. Stephens a été très agressive et offensive contre l'Italienne avec 26 coups gagnants pour 18 fautes directes. Solide sur ses appuis et toujours bien placée, Stephens n’a laissé aucune chance à Errani. Un regain de confiance précieux avant d’attaquer Roland Garros où elle avait atteint la finale en 2018.

Elle affrontera sur cette demi-finale Wang Qiang qui a triomphé de Petra Martic dans un match vertigineux et spectaculaire mais pas de grande qualité. Le combat aura duré un peu plus de 3 heures… Cette victoire est d’autant plus surprenante lorsque l’on constate que la Chinoise n’avait remporté que quatre matches en 2021 avant cette semaine et que Martic avait enfin réussi à lancer sa saison sur sa surface préférée avec sa demi-finale à Rome. Cette rencontre s'est jouée sur des petits détails et peut-être que la fatigue accumulée par la Croate a finalement joué en sa défaveur sur les points importants. La Chinoise s’est montrée légèrement plus en jambes avec une couverture de terrain remarquable et un peu plus explosive au service (64% points remportés sur 1ère balle et 58% sur secondes contre respectivement 59% et 49% pour Martic ).

La Chinoise, ancienne 12ème mondiale, signe ici sa première demi-finale depuis 2019. Dans les confrontations, la Chinoise mène 2-0 mais sur des rencontres datant de plus de 4 ans et sur dur. Ici, Stephens est donnée favorite par les bookmakers, tendance peu surprenante avec les prestations abouties qu'elle a proposées. Wang aura des armes pour gêner Stephens si cette dernière est trop passive à l’échange. Mais la Chinoise a commis beaucoup de fautes face à Martic (31 fautes directes). Elle a surtout profité d'un gros coup de pompe physique de la Croate qui a réalisé 41 fautes directes, offrant donc trop de points à Wang.


Cori Gauff est en forme et son bilan sur terre cette saison est prometteur (10 victoires pour 3 défaites) à quelques jours de Roland Garros où elle avait été éliminée dès le premier tour en septembre dernier. Dans la continuité de ce qu’elle a proposé à Rome avec un excellent parcours jusqu'à cette demi-finale perdue contre Swiatek, elle joue ici un tennis dynamique ici à Parme, un tennis dominant et puissant notamment côté revers où elle excelle 80% de points gagnants en plus de la moyenne du circuit et 10% de fautes directes en moins. De plus, lors de son match contre sa jeune compatriote Amanda Anisimova, Gauff a fait preuve d’autorité sur ses mises en jeu en remportant 72% des points derrière son premier service, ce qui lui a permis de mettre la pression durant toute la rencontre sur le service adverse et breaker à 6 reprises. Elle s’apprête à affronter Katerina Siniakova, qui réalise pour le moment une semaine parfaite avec aucun set concédé face à Tauson, Serena et Caro Garcia. Malgré un premier set compliqué face à la Française et 11 balles de break concédées dans le match, la Tchèque a su s'imposer et arrive en confiance sur cette demi-finale et sans pression puisqu'elle ne sera pas favorite. Son mot d’ordre est la « polyvalence » puisque sans réel coup fort, elle joue de manière régulière aussi bien en coup droit que sur son revers et avec précision.

Voir Gauff endosser le statut de favorite ici n’est pas surprenant mais l’écart de cote l’est un peu plus. Certes, Gauff a battu Siniakova en deux sets lors de leur seule rencontre qui s'est déroulée à Ostrava en indoor à l'automne dernier mais dans une physionomie de match accroché. De plus, Gauff s’apprête à jouer son 9ème match en 10 jours, un facteur à prendre en compte même si Gauff tout comme Siniakova n’a pas perdu un seul set et a donc eu un temps de jeu raisonnable jusqu’à présent. Malgré ses 17 ans, Cori Gauff affiche une stabilité dans son jeu et une force mentale incroyable. Très solide sur sa ligne, quasiment impossible à déborder, l'Américaine aura du répondant avec Siniakova qui est capable aussi de bien tenir la balle. Gauff a tout dans sa raquette pour s'imposer mais l'expérience de la Tchèque qui va disputer sa 11ème demi-finale WTA (dont sa 6ème sur terre) peut compter. Gauff est encore très jeune et pourrait se tendre. Vainqueur de Roland Garros junior en 2018, l'Américaine prouve cette saison qu'elle aime vraiment la terre battue. Elle a l'occasion à Parme de disputer sa première finale WTA sur ocre.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire Stephens
⭐️ Over 19.5 jeux Gauff vs Siniakova


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.