Le tournoi de Strasbourg est devenu un rendez-vous incontournable avant le début du Grand chelem parisien. Créé en 1987, il va inaugurer sa 34ème édition en cette année 2021. Le tournoi alsacien a vu trois Françaises s’imposer : Aravana Rezaï en 2009, Alizé Cornet en 2013 et Caroline Garcia en 2016. Il a souvent accueilli des tops joueuses en vue de leur préparation au tournoi Porte d’Auteuil : Francesca Schiavone (titrée en 2012), Elina Svitolina (tenante du titre), Maria Sharapova (titrée en 2010). Des célèbres américaines ont également soulevé le trophée comme Lindsay Davenport en 1994/1995 ou encore Jennifer Capriati en 1999.

La terre battue ressemble à celle de Roland-Garros à quelques détails près. C’est bien le staff de Roland-Garros qui est en charge de la création des courts de Strasbourg. Le tournoi appartient à la FFT depuis 2008. Un tournoi qui connaît des conditions climatiques très variables entre soleil et pluie. Une terre qui devrait être plus lourde que sèche cette semaine d’après les prévisions météo. Comme le tournoi se déroule pendant les qualifications de Roland-Garros, certaines joueuses moins bien classées ont pu se qualifier pour le tableau principal comme de jeunes joueuses en pleine ascension : la Suissesse Simona Waltert 20 ans, l’Allemande Jule Niemeie 21 ans, la Biélorusse Yuliya Hatouka 21 ans. Mais aussi, certaines françaises du nom de Diane Parry 18 ans, Evita Ramirez 18 ans ou encore Jessika Ponchet 24 ans. L’occasion de connaitre sans doute les futurs talents de demain.

A noter qu’il faut remonter jusqu’en 2014 pour voir une joueuse non tête de série, Monica Puig en l'occurence, créer la surprise et remporter le tournoi de Strasbourg. 7 ans plus tard, allons-nous avoir une surprise cette année ? Le tableau pourrait bien s’y prêter avec une seule grande favorite qui est au nom de Bianca Andreescu. Une surprise tricolore est possible avec une certaine Clara Burel qui performe bien en ce moment avec un titre à Saint-Gaudens et une finale à Oeiras au Portugal. L’ancienne n°1 mondial junior pourrait bien avoir envie de croire en ses chances de titre à Strasbourg.

1er quart de tableau

Bianca Andreescu est à Strasbourg en tant que tête de série n°1 pour enfin lancer sa saison sur terre battue. La Canadienne avait été contrainte de déclarer forfait à Madrid en raison d’un test positif à la Covid-19. Suite à cela, elle a dû se retirer des tournois de Rome et Parme par rapport aux contraintes gouvernementales italiennes. Elle a le statut de grande favorite dans ce tournoi de Strasbourg. Malgré son manque de compétition, elle n’a pas cessé de travailler pour être au top de sa forme pour les échéances à venir. Elle adore la terre battue et a déclaré que c’était sa surface préférée. Elle devrait pouvoir rentrer dans son tournoi sans trop forcer quand on sait qu’elle sera opposée à une joueuse sortie des qualifications pour atteindre les quarts de finale.

Venus Williams du haut de ses 40 ans continue de concourir. L’Américaine est vue comme une tête d’affiche du tournoi mais n’a plus la forme physique de ses 20 ans. Pour autant, elle affiche un tennis appliqué dans ses dernières rencontres. Elle aura un premier tour ô combien compliqué face à Sorana Cirstea. La Roumaine, déjà titrée cette année à Istanbul au mois d’avril sur terre battue, revient bien après sa blessure à la cheville contractée au premier tour du tournoi de Madrid. Elle est très solide sur le plan physique et tennistique. Elle propose un jeu constant et percutant qui devrait lui permettre de jouer le rôle de favorite pour rejoindre les quarts de finale. Son premier tour sera un véritable test qu'elle devrait remporter.

Misaki Doi ou encore Shuai Zhang pourrait bien croiser la route de la Roumaine au second tour. Misaki Doi reste une joueuse très mobile et explosive. Bien qu'elle n'ait obtenu qu'une seule victoire depuis le début de la saison sur terre, elle montre de belles prestations contre des joueuses en forme comme Zvonareva, Qiang Wang. La Chinoise Zhang retrouve un tournoi qui l’avait vu atteindre les quarts de finale l’an dernier. Pourrait-elle se relancer ici ? Elle n’a pas remporté un match officiel en 7 rencontres (2 sur dur et 5 sur terre battue) depuis le début de l’année. Ce sont deux joueuses qui sont à la peine en ce moment. Nul doute qu’elles ne sont pas les favorites pour atteindre les quarts de finale dans cette partie de tableau. Un duel asiatique bien difficile à pronostiquer mais qui devrait plus tourner en la faveur de la Japonaise qui montre de bien meilleures choses ces derniers temps.


2nd quart de tableau

Yiula Putintseva (tête de série n°4), pourrait être une favorite de ce tournoi mais sa forme actuelle n’est pas au beau fixe. Elle peine à retrouver son rythme depuis sa blessure au mollet lors de la Billie Jean King Cup face à l’Argentine mi-avril. Elle a ensuite été défaite au premier tour de Madrid et de Rom où elle avait brillé en 2020 avec un quart de finale. Elle vient de perdre encore au second tour de Belgrade. Elle est à Strasbourg dans le but d’engendrer de la confiance et des certitudes avant Roland-Garros. Elle reste redoutable par sa variation de jeu qui peut embêter plus d’une joueuse dans ce tournoi. La question pour elle sera autour du rythme et la condition physique avec un premier tour de taille face à une Suédoise qui sort d’un bon tournoi de Belgrade. Rebecca Peterson est en forme et a su retrouver des sensations en terre serbe en battant des joueuses comme Stojanovic ou encore Tomljanovic. Elle a une véritable solidité de fond du court. Très affûtée dernièrement, elle aime faire jouer ses adversaires. Un match qui s’annonce serré et dur à pronostiquer.

L’une des favorites de ce quart de tableau est bien Jil Teichmann. Voici un tournoi qui avait bien réussi à la Suissesse l’an dernier en atteignant les quarts de finale en y battant des joueuses comme Anisimova et Pavlyuchenkova. Les conditions de jeu lui vont bien contrairement à Rome ou Madrid. Elle peine à performer de nouveau sur terre contrairement à 2019. Elle est plus performante sur dur ces derniers temps. Sa qualité de jeu et sa mobilité sur terre pourraient bien lui permettre de retrouver de la confiance dans une partie de tableau largement abordable pour elle. Au premier tour, elle devra mettre le bleu de chauffe contre une joueuse redoutable sur terre du nom d’Ana Blinkova, mais qui revient de blessure et qui n’a donc plus joué depuis Miami en mars dernier. Le manque de repères  et de rythme de la Russe devrait jouer en sa défaveur.

La gagnante de l’édition 2013 est bien présente cette semaine. Alizé Cornet semble à la peine ces derniers temps sur terre malgré une bonne entame de saison à Charleston avec deux belles victoires contre Bernarda Pera et Elise Mertens. Nul doute qu’elle arrive à Strasbourg avec des ambitions afin de se relancer avant le Grand Chelem parisien après sa belle semaine à Rome en qualifications puis face à Angélique Kerber. Un premier tour plus qu’abordable et bon pour la confiance contre Krystina Pliskova qui est vraiment à la peine cette année. La Tchèque n’a pas remporté un match dans un tableau principal de tournoi depuis le début de l’année. La Française devrait prendre le dessus dans l’échange en faisant bouger une joueuse qui n’aime pas trop les déplacements latéraux.

Nao Hibino retrouve un tournoi qui lui avait permis de créer une petite sensation l’année passée avec des victoires face à Sloane Stephens ou encore Jelena Ostapenko pour atteindre les demi-finales. Depuis, la Japonaise est en manque de confiance depuis son opération de l’épaule en février dernier. Elle remonte la pente petit à petit avec de belles prestations à Madrid ou Rome en qualifications. Un tennis intelligent et très percutant en grattant bien la balle. Un premier tour de taille l’attend pour se jauger. Magda Linette, la tête de série n°8 du tournoi arrive à Strasbourg sans grosses certitudes sur terre battue. La Polonaise avait repris la compétition à Miami en mars dernier après une opération du genou en début d’année. Elle peine à retrouver son rythme de croisière de 2020. 5 défaites en 6 matchs en cette année 2021. Seule victoire fut contre Robin Montgomery (351e joueuse mondial). La Polonaise évolue bien mieux sur dur que sur terre battue. En quatre matchs sur terre battue, elle a su accrocher un set à ses adversaires sans remporter le match (Kvitova, Zheng, Osorio Serrano, Anisimova). Un jeu agressif avec une prise de balle précoce qui n’est pas favorisé sur la surface Ocre. Difficile de ressortir une vainqueur de cette rencontre.


3ème quart de tableau

Barbora Krejcikova est bien l’une des joueuses qui aura le rôle de favorite cette semaine. La Tchèque sort d’une belle semaine à Rome où elle était à deux balles de match de faire tomber en huitième de finale la lauréate de cette année, Iga Swiatek. Un tennis très précis et efficace. Une qualité de service remarquable et des coups liftés très vif avec une balle qui part vite. Elle a su se faire connaître du grand public depuis la reprise post-covid en août 2020 (huitièmes de Finale à Roland-Garros et à Ostrava, demi-finale à Linz). Une belle confirmation avec sa première finale en WTA1000 du côté de DubaÏ. Elle possède un style de jeu multi-surface. Elle évolue très bien sur terre battue. Un premier tour contre une qualifiée, mais un second tour qui s’annonce intéressant.

Elle pourrait bien retrouver la gagnante de l’édition 2016 et finaliste 2019, Caroline Garcia. La tricolore bénéficie d’une Wildcard après le forfait de Veronika Kudermetova. Un tournoi idéal pour continuer sa marche en avant vers un nouveau plan de jeu au côté de son nouveau coach Gabriel Urpi. Elle a montré de belles choses à Parme qui sont à confirmer avant Roland-Garros. Un tennis d’attaquante avec des frappes de balles plus variées et intéressantes qu’elle pourra mettre en application dans ce tournoi alsacien qu'elle apprécie particulièrement. Un premier tour face à Zarina Diyas qui sera intéressant à suivre pour être prêt avant un gros match dès le second tour. La tricolore fait office de seconde favorite pour rejoindre les quarts de finale.

Une autre française pourrait se joindre à la fête pour pourquoi retrouver son ainée en quart de finale. Clara Burel est de retour dans un tournoi où elle a connu sa première victoire sur le circuit principal face à l’Ukrainienne Bondarenko en 2020. La tricolore est l’une des joueuses qui donne le plus de certitudes ces derniers temps et est sans doute l’avenir du tennis féminin français. Elle a continué son ascension en 2021 après son beau troisième tour à Roland-Garros 2020. Elle compte une finale et un titre sur terre battue dans des tournois ITF 60 000 $ du côté de Oeiras au Portugal et Saint-Gaudens en France. Elle n’a peur de rien avec un tennis tellement créatif aux multiples options. Elle a l’expérience du circuit WTA et aura à cœur de faire mieux que l’année passée. Un premier tour largement abordable face à Varvara Gracheva, une joueuse de la même génération qui reste redoutable sur terre battue, elle qui a déjà remporté de beaux titres en ITF à Valence ou Saint-Malo.

Lauren Davis et Ekaterina Alexandrova restent deux joueuses à surveiller. Elles pourraient bien croiser le chemin de la jeune tricolore. L’Américaine reste une joueuse dangereuse sur terre battue, mais principalement sur le sol américain. La Russe qui peine toujours autant sur terre battue (35%  de victoires sur ocre).


4ème quart de tableau

Ce quart de tableau voit Jessica Pegula comme la grande favorite, l’Américaine qui montre des résultats corrects sur la surface ocre européenne avec un quart de finale à Rome et un huitième de finale à Madrid. Impressionnante sur dur comme en témoigne son excellent début de saison au côté de son coach (ex-coach de Venus Williams). Peu de certitudes pour elle sur terre battue, mais Pegula montre qu’elle s’y sent bien avec des qualités de déplacement assez solides. Un jeu qui reste le même avec une excellente frappe de balle et une excellente utilisation de la variation par des amortis ou des slices. Elle aura un 1er tour pas simple contre Arantxa Rus. La gauchère Néerlandaise évolue bien sur terre battue. Une joueuse en confiance après sa finale en Espagne lors d’un ITF 60 000 $. Cela sera un bon premier tour pour Pegula.

Une autre américaine du nom de Shelby Rogers est vu comme une favorite en tant que tête de série n°7 du tournoi. Ses derniers résultats ne vont pas dans le même sens, Une tournée européenne compliquée avec une défaite au premier tour à Madrid contre Ashleigh Barty et à Rome face à Petra Martic. Un jeu percutant et offensif qui peine à fonctionner sur terre battue contre des joueuses plus spécialistes de la surface ocre. Son premier tour ne risque pas d'être simple contre sa compatriote Christina McHale qui malgré des résultats décevants sur la tournée européenne a su montrer plus de certitudes dans l’échange et de sa proposition de jeu.

Une joueuse pourrait bien tirer son épingle du jeu, elle se nomme Harmony Tan et elle est Française. En cette année 2021, elle est la belle progression au classement avec son amie Clara Burel. Du haut de ses 23 ans, elle a su franchir un cap en remportant son premier titre à Andrézieux sur un ITF 60 000 $ au mois de janvier. Début avril, elle atteint la demi-finale du tournoi de Bogota sur terre battue. Récemment, elle a su se hisser de nouveau dans le dernier carré d’un 60 000 $ à Saint-Malo. Elle progresse énormément avec sa coach Nathalie Tauziat, l'ancienne coach d’Eugénie Bouchard (2011-2013). Avec son entraîneur Pierre Bouteyre, elle propose un tennis très complet en alliant le jeu offensif et la variation. Elle est très intelligente dans ses choix et pourrait venir créer la surprise dans ce tournoi de Strasbourg. Un premier tour face à la Belge Alison Van Uytvanck qui est à la peine en ce début de saison et encore plus sur terre battue. Une surface qui ne lui réussit guère. La tricolore à toutes ses chances pour venir s’offrir un match de prestige au second tour face à Jessica Pegula qui est la sensation de cette année 2021.


Les qualifiées qui pourraient jouer les trouble-fête :
Ne pas négliger les joueuses qui sortiront des qualifications qui pourraient bien venir contrecarrer les plans des meilleures joueuses du circuit avec l’envie de créer l’exploit. De jeunes joueuses moins connues tout aussi talentueuses comme Diane Parry, Simona Waltert ou Yuliya Hatouka. Ces joueuses pourraient bien se retrouver dans ce tableau très ouvert si elles parviennent à remporter leur dernier tour de qualification. Une autre joueuse de 21 ans et qui est Allemande, Jule Niemeier pourrait bien intégrer le tableau principal en venant battre son ainée Andréa Petkovic. La jeune Allemande montre de belles choses sur terre battue sur le circuit secondaire avec 4 titres à son actif dont un tout récent à Prague début mai.


Nos prévisions pour les quarts de finale :
Q1 à Andreescu Vs Cirstea
Q2 à Jil Teichmann Vs Alizé Cornet
Q3 à Caroline Garcia Vs Clara Burel
Q4 à Shelby Rogers Vs Harmony Tan ou Jessica Pegula


Nos values pour le titre
Bianca Andreescu 4.50
Jil Teichmann 10.50
Clara Burel 30.00
Harmony Tan 200.00


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.