Dans quelques jours, va débuter l'édition 2021 des Internationaux de France de Roland Garros. La rédaction de Tennis Break News a voulu se pencher sur les forces en présence. Pour certains, cette édition est plus ouverte que jamais. Pour d'autres, il sera difficile d'empêcher Rafael Nadal ou Novak Djokovic d'aller chercher un nouveau Grand Chelem. Que ce soit en Masters 1000 ou en Grand Chelem, la concurrence réduit pourtant mois après mois l'écart de niveau avec le Big 3. Jusqu'à vendredi, nous allons faire un focus détaillé sur le top 10 des prétendants au titre.


N°10 – DOMINIC THIEM

Cette dernière place de notre classement fut très convoitée et aurait pu revenir aussi à Christian Garin ou Jannik Sinner. En effet, le Chilien est désormais une référence sur terre (5 titres) mais depuis Santiago, Garin est passé au travers de sa tournée européenne bien qu'il fut tout proche de battre Berrettini à Madrid. Dans le jeu, il n'a pas été transcendant et se retrouve donc aux portes du top 10 (12ème). L'Italien Jannik Sinner a lui perdu sa place après sa défaite à Lyon face à Rinderknech. Avec ses victoires sur Rublev et Bautista à Barcelone ou encore sa défaite encourageante face à Nadal à Rome, il aurait pu prétendre à ce top 10. Il finira finalement 11ème. Ce n'est pas que Dominic Thiem est apparu en meilleure forme. Loin de là. Ce n'est pas non plus que l'Autrichien nous semble plus fort que l'Italien ou le Chilien. Loin de là en ce moment. Mais le numéro 4 mondial reste une référence sur terre battue. Double finaliste de Roland Garros, il nous semblait difficile de l'écarter totalement même si ses récentes performances ont été pour certaines catastrophiques. Avec une semaine de préparation, un premier tour à sa portée pourrait lui redonner un peu de confiance et quelques repères. Ce serait toutefois incroyable de voir Dominic Thiem rejoindre les quarts de finale ou le dernier carré du tournoi. A son meilleur niveau, il aurait été placé en deuxième ou troisième position. Mais forcément, sa mauvaise passe devait être prise en compte.

La décla' :
« Ma préparation n'a pas été idéale cette année, je ne mentirais pas à ce sujet. Mais je pense que j'ai des chances de bien jouer à Paris. J'étais dans la bonne direction à Madrid et Rome. J'essaie toujours de retrouver ma forme. Evidemment, je ne joue pas mon meilleur tennis comme en 2019 ou 2018 mais j'ai aimé la façon dont j'ai joué là-bas même si ma première balle était insuffisante et si j'ai rarement frappé mes coups droits dans la bonne direction ou le bon placement. Mes transitions attaque/défense n'étaient pas bonnes. J'espérais pouvoir améliorer ces aspects à Lyon. Malheureusement ce fut une énorme contre-performance de ma part face à Norrie. Un énorme pas en arrière dans ma préparation. Il est maintenant temps d'analyser tout ça et de se concentrer sur Paris en reprenant de bonnes séances d'entraînement. »

Les + :
L'Autrichien est le seul joueur du circuit à regarder dans les yeux Rafael Nadal (4 victoires) et Novak Djokovic (3 victoires) sur terre battue. Double finaliste à Roland Garros (2018 et 2019), Dominic Thiem a le plus gros palmarès du circuit (10 titres) depuis 2015 sur terre derrière Rafa. Sa puissance du fond du court, son lift et son service kické font de lui un joueur très difficile à battre sur l'ocre. Et sa caisse physique lui permet de tenir sans problème la distance et les matchs en 5 sets. Sa qualité de déplacement à la fois latérale et vers l'avant le rend très difficile à déborder. Avec son revers, il est capable de trouver des zones incroyables. Sa palette technique lui permet de varier la puissance, la précision et les effets avec une grande facilité sans partir à la faute. En remportant l'US Open, il a fait sauter le verrou. Il serait inconcevable que l'Autrichien le remporte pas un Roland Garros dans sa carrière. Il n'a que 27 ans.

Les - :
Son état de forme est évidemment le plus gros point d'interrogation. Jamais depuis ses vrais débuts sur le circuit ATP en 2014, Dominic Thiem n'était apparu autant en difficultés sur une aussi longue période. Lui-même a reconnu une énorme baisse de motivation après son titre à New York. Il avait donc choisi de faire une pause d'un mois avant la saison sur terre battue où il avait des gros objectifs. Mais il n'a pour le moment pas réussi à relancer la machine. Comptablement, il a signé 4 victoires pour 3 défaites dont deux face à Zverev et Sonego, ce qui est loin d'être catastrophique. Mais au lieu de monter en puissance cette semaine à Lyon en vue de Roland Garros, l'Autrichien a perdu d'entrée face à Cameron Norrie en signant son plus mauvais match de la saison. Il est en manque de confiance et de repères. Mais c'est physiquement qu'il semble vraiment en retard. Va-t-il pouvoir le combler en moins de 10 jours ?

La stat : 17
Dominic Thiem est à son plus mauvais classement à la Race juste avant Roland Garros (17ème) depuis 2015, saison où il avait remporté son premier titre ATP en carrière à Nice juste avant la quinzaine parisienne.

La cote des bookmakers :
Très étonnement, les bookmakers placent Dominic Thiem en troisième ou quatrième position des favoris. Sa cote varie entre 7.00 et 10.00, clairement pas intéressante vu la forme de l'Autrichien.


N°9 – ASLAN KARATSEV

Parfois, certaines impressions laissées ont plus d'impact que certaines victoires. Il est vrai que le bilan du Russe n'est pas forcément très positif sur cette saison de terre avec trois défaites face à Bublik, Opelka et Sinner. Mais Aslan Karatsev est la grande révélation de l’année ! Après une saison sur dur extraordinaire avec cette demi-finale à l’Open d’Australie et ce titre à Dubaï, certains avaient des doutes sur ses capacités à être bon sur terre battue. Dès son deuxième tournoi à Belgrade, il a réussi à faire taire les septiques en produisant une Masterclass contre Novak Djokovic en demi-finale. Ce match est certainement (au moins) l'un des 3 plus beaux matchs de l’année tant le niveau affiché lors de ce match a été extraordinaire, un niveau tellement haut qu’on en a oublié que le Russe était « seulement » 30ème mondial à l'époque. Karatsev avait tout dans ce match, en plus d’un niveau de jeu digne d’un top 5 mondial, il a montré une force mentale impressionnante. En effet, il fallait tout d’abord être solide mentalement pour tenir tête à Djokovic à Belgrade, sachant qu’il était clairement venu dans l’optique de remporter le titre, mais en plus de cela, il a réussi à sauver 23 balles de break sur les 28 obtenues par le Serbe (aucun joueur dans l'histoire n'avait battu Djokovic en ayant concédé autant de balles de break). Il perdra finalement en 3 sets en finale contre Berrettini. Le Russe était certainement un peu épuisé de son match de 3h27 de la veille.

Après ce tournoi, le niveau du Russe a tout de même un peu baissé tout en restant très correct. Il perd deux fois contre deux gros serveurs (Bublik et Opelka). Il a effectué des bons matchs notamment contre Medvedev et Kecmanovic à Rome mais après sa performance à Belgrade, il était presque considéré « normal » qu’il gagne assez facilement ce type de joueurs sur terre battue. Enfin, il a terminé sa préparation pour Roland Garros par une défaite contre Jannik Sinner à Lyon, malgré un très bon premier set qu’il a gagné 6-0. Etait-il déjà tourné vers Roland Garros ? Ce qui est certain, c’est qu’il nous a démontré qu’il avait le potentiel pour élever son niveau de jeu très haut sur terre battue lorsqu’il joue à son meilleur niveau. La prestation qu’il a délivrée contre Novak Djokovic suffit à elle seule pour justifier sa présence dans le top 10 des favoris de Roland Garros.

Les + :
Même si le Russe est présent sur le circuit principal depuis peu, il a tout de même déjà une expérience réussie en Grand Chelem à l’Open d’Australie, qui est pour l’instant son unique participation à un tournoi du grand chelem. De ce que l’on a pu voir sur ces 5 mois sur le circuit principal, c’est un joueur qui parvient à se transcender dans les moments importants et qui arrivent à jouer extrêmement bien dans les gros tournois. Il est très puissant et va forcément gêner ses adversaires. Même s’il avait un style de jeu très différent que le Russe, Wawrinka a prouvé que jouer avec des coups puissants pouvaient être une technique gagnante à Roland Garros.

Les - :
Le Russe n’arrive pas à battre les gros serveurs. Que ce soit contre Opelka, Bublik, Berrettini ou encore Tsitsipas (4 de ces 5 défaites sur terre cette année), il n’est jamais parvenu à gagner car il avait énormément de mal à gérer leurs services. Il va falloir qu’il trouve une solution face aux joueurs qui ont un gros service car il y a de très forte chance qu’il en trouve un sur sa route avant de pouvoir prétendre gagner Roland Garros. De plus, il a un niveau de jeu assez peu constant. Il varie le très bon et le moins bon en ce moment notamment contre Sinner où ça a été le plus flagrant. Est-ce un vrai coup de mou ou était-il déjà tourné vers Roland Garros ? Nous pourrons le savoir uniquement quand nous le verrons jouer à Paris.

La stat : 253
C’est le classement qu’avait le Russe lors de la reprise des tournois en septembre 2020. Depuis, 2 titres en challenger, 1 demi-finale en Grand Chelem, 1 titre ATP 500 et une victoire contre le numéro un mondial, Novak Djokovic. Incroyable lorsque l’on sait qu’il n’avait même pas battu un top 50 lorsqu’il était 253ème mondial. On espère pour lui que cette belle ascension va continuer à Roland Garros.

La cote des bookmakers :
Le Russe n'est pas vraiment considéré comme un vainqueur potentiel du tournoi. Les bookmakers lui donnent une cote entre 30.00 et 50.00 environ à la 10ème place des favoris. Il fait partie des outsiders à surveiller en fonction du tableau qui lui sera présenté. Il était coté à 100 contre 1 il y a quelques semaines. C'était évidemment très intéressant de le prendre à ce moment-là.


A suivre demain : N°8 Lorenzo Sonego / N°7 Andrey Rublev


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.