Le numéro un mondial Novak Djokovic va tenter de rejoindre le dernier carré de "son" tournoi après une entrée en lice correcte face à l'Allemand Moraing. Le Serbe aura-t-il déjà la tête à Roland Garros qui débute dans 72 heures ? Depuis 2009, Djokovic n'avait plus disputé un tournoi ATP250 avant un Grand Chelem. Federico Coria va-t-il profiter d'une possible démobilisation du Serbe qui a pris l'habitude dernièrement de lâcher certains matchs qui ne l'intéressaient pas (Sonego à Vienne, Evans à Monte Carlo) ?

Le Serbe s'est exprimé avant ce quart de finale : « Bien que j'ai grandi sur terre battue, ce n'est pas ma surface préférée. Mais cela ne veut pas dire que j'ai enregistré de mauvais résultats sur terre battue. C'est une surface imprévisible et parfois pour mon style de jeu, mon tempo et mon rythme, cela peut être assez difficile. Quand il y a beaucoup de mauvais rebonds, quand la qualité de la surface n'est pas la meilleure, ou encore avec le vent, on ne sait jamais quelle balle on va devoir jouer. A la télévision, on peut penser que ce n'est pas une grande différence, mais pour nous, c'est une grande différence de jouer sur terre le soir ou le jour, avec une humidité plus ou moins élevée, en altitude, en bord de mer ou sous la chaleur. C'est toujours très spécial de jouer en Serbie. Il est assez inhabituel d'avoir deux tournois si proches l'un de l'autre. J'ai joué ici il y a un mois ici et maintenant nous avons un autre tournoi et ce tournoi a été une surprise pour nous tous. Je pense que le succès d'une nation au tennis dépend beaucoup du nombre de tournois qui sont joués dans ce pays. Federico est un combattant comme son frère. Il n'abandonne pas. Cet esprit combatif est agréable à voir. Il adore jouer sur terre battue, il est encore jeune et l'une des étoiles montantes d'Argentine . Il a remporté une victoire impressionnante contre Cuevas et j'attends avec impatience une belle rencontre. Contre Moraing, c'était un très bon début. J'aurais peut-être pu terminer le travail plus tôt, mais merci à lui de s'être battu, d'avoir très bien joué, d'avoir joué un tennis très courageux, très audacieux. »

« J'étais satisfait de la façon dont j'ai joué à Rome, également en finale contre Rafa après cinq heures passées sur le court la veille. J'aurais pu continuer physiquement pendant quelques heures de plus. C'est quelque chose qui m'a vraiment satisfait d'être en forme et prêt à me battre au meilleur des cinq sets. Je veux vraiment essayer de jouer mon meilleur tennis à Paris. J'ai tout mis en place pour être à mon sommet à Paris et ici, il s'agit simplement de jouer des matchs et de travailler certains détails spécifiques de mon jeu que j'espère pouvoir peaufiner et les rendre parfaitement réglés à Paris. C'est définitivement là que je veux briller parce que c'est un Grand Chelem. C'est un événement de deux semaines, c'est de la terre battue, c'est très exigeant dans tous les aspects. Mais je suis content de mon jeu et de la façon dont je me sens sur le terrain, alors j'espère que je pourrai aller jusqu'au bout à Paris. »


Andrej Martin vs Dusan Lajovic
Dans un match complètement fou et décousu, Andrej Martin a finalement réussi à émerger malgré 8 breaks concédés et une balle de match sauvée. Cependant, le Slovaque aurait pu boucler l'affaire bien plus vite s'il n'avait pas perdu son break d'avance dans le deuxième set ou encore ses deux breaks d'avance dans le troisième. De son côté, le Géorgien, malgré 9 breaks concédés en 14 jeux de service, y a cru jusqu'au bout. Cette fébrilité au service, ça sera l’une des clés du match face à Lajovic, qui, à domicile, a ici une belle occasion d’atteindre les demi-finales. Plus puissant, plus expérimenté, le Serbe partira logiquement favori de ce match. Solide face à Jeremy Chardy qu’il a écarté en deux sets sans jamais être réellement mis en danger, Lajovic s’est rassuré alors qu’il est à la peine sur terre actuellement. Sorti des qualifications, il vient donc d’enchaîner son 4ème succès de rang. Les deux hommes s’affrontent pour la 3ème fois en carrière. Les deux premiers matchs étant tombés dans l’escarcelle du Serbe, voilà qui renforce encore le statut logique de favori de Lajovic.

L'œil de Florent Serra : Match intéressant entre deux joueurs qui ont une belle occasion d’aller chercher une demi-finale. Lajovic n'a pas très bien joué sur terre dernièrement et Martin a beaucoup de mal à enchaîner les victoires même en Challenger alors que c'est plutôt un joueur solide. Martin est très fort en contre, il a un très bon revers à deux mains et est capable de jouer le long de la ligne. Mais il manque de puissance. Lajovic est chez lui. C’est un avantage important. En plus de ça, il est plus puissant, il a aussi un petit peu plus d'expérience sur ce style de match. Je le trouve un peu plus solide partout. Il devrait se sortir de ce match. Attention néanmoins car Martin est capable de le faire déjouer, de lui faire jouer un coup supplémentaire, de varier son jeu et de pousser le Serbe à la faute. J'imagine bien un match en 3 sets avec une victoire de Lajovic.


Fernando Verdasco vs Alex Molcan
La plupart des gens auront découvert Molcan sur ce tournoi, mais il ne sort pas de nul part. Il fait une saison 2021 très intéressante. Ce joueur est très bon sur terre battue, à l'aise des deux côtés, il possède une bonne première balle et une très belle main. Son point faible est sa seconde balle sur laquelle il est souvent attaqué en retour. Concernant ses résultats, il a tout de même cette année déjà battu de gros joueurs sur terre battue comme Musetti par exemple. Il a aussi gagné de nombreux matchs contre des futurs espoirs du tennis comme contre Vrbensky, Sachko ou Seyboth Wild. En qualifications et lors de ses deux premiers tours à Belgrade, il n’a laissé aucune chance à ces adversaires. Face à lui, il aura Verdasco qui connaît une saison compliquée. Il a gagné à Belgrade ses deux seules victoires de la saison contre deux Français (Mannarino et Pouille) qui ne sont malheureusement pas très en forme non plus sur cette saison de terre battue. Cette année, le Slovaque joue mieux que l’Espagnol. Étant donné qu’il est outsider, la value est sur Molcan. De manière un peu chauvine, une victoire de Molcan permettrait à Gasquet de rester seul 5ème dans le classement des joueurs en activité ayant le plus de victoires. En effet, Gasquet compte 555 victoires en carrière en Verdasco 554. Seul Federer, Nadal, Djokovic et Murray ont fait mieux que le Biterrois.

L'œil de Florent Serra : Molcan est un joueur qui est beaucoup sur les tournois Challenger mais qui a gagné pas mal de matchs depuis le début de la saison. Il peut être assez dangereux ! Du coup, Verdasco doit se méfier. L'Espagnol s'en est bien sorti face à Mannarino qui est dans le dur actuellement. C'est une belle opportunité pour Verdasco d’atteindre une demi-finale, reprendre un peu de confiance voire intégrer le top 100. Il a l'opportunité de passer ce tour surtout sur terre. Il est quand même assez solide mais il devra se méfier de Molcan qui est capable de remporter de belles victoires (NDLR 6/0 - 6/0 au tour précédent contre Krstin). L'optique d'une demi-finale apportera de la motivation à Verdasco mais sera-t-elle suffisante pour battre Molcan ? Pas certain. En tout cas, pas dans la facilité. J'aurais mis des cotes plus rapprochées.


Roberto Carballes Baena vs Federico Delbonis
Au bout du suspense et tard dans la soirée, Carballes s’est qualifié pour les quarts de finale en disposant d’un Gael Monfils toujours aussi irrégulier et incapable de conclure le match alors qu'il avait un break d'avance dans le troisième set et qu'il menait 4-1 dans le tie-Break avant de perdre les 6 derniers points du match. L’Espagnol s’en sort donc un peu par miracle et devra profiter de chaque minute qui lui est donnée pour tenter de récupérer avant d’affronter Delbonis qui reste sur une belle série de 8 victoires en 10 matchs sur terre battue. Carballes a même dû demander un temps mort médical pour une douleur au bras et au coude, preuve s’il en faut que l’Espagnol risque de ne pas aborder cette rencontre à 100% de ses moyens physiques. Une donnée importante qui risque de peser bien lourd dans une balance qui semble déjà bien chargée… Les deux hommes sont des purs terriens et se connaissent bien. Néanmoins, pour l’instant, c’est le sans faute pour l’Argentin qui reste sur 4 victoires en autant de rencontres face à son adversaire du jour. Plus puissant, gaucher, régulier et en pleine confiance, Delbonis semble avoir un bel éventail d’atouts avant d’aborder cette rencontre où il sera logiquement favori pour accéder au dernier carré.

L'œil de Florent Serra
 : Carballes a un petit peu de mal sur le circuit principal face à des joueurs mieux classés que lui. il manque un peu de puissance mais il est solide sur terre. Il se déplace bien, mais ne sert pas très bien. En face, Delbonis est en pleine confiance. Il gagne beaucoup de matchs depuis Monte-Carlo et sa correction subie face à Rafa, il a pris confiance depuis. Le fait d’être gaucher, ça va lui donner un bel avantage pour se décaler et faire sortir son adversaire du court. Je pars sur une victoire de Delbonis même si la cote n'est évidemment pas très intéressante avec tous ces arguments factuels en faveur de l'Argentin.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ over 20 jeux Lajovic vs Martin / Set Molcan
⭐️ Coria over 4.5 jeux / Victoire Lajovic / Victoire Molcan


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.