Ce dimanche va débuter l'édition 2021 des Internationaux de France de Roland Garros. La rédaction de Tennis Break News a voulu se pencher sur les forces en présence. Pour certains, cette édition est plus ouverte que jamais. Pour d'autres, il sera difficile d'empêcher Rafael Nadal ou Novak Djokovic d'aller chercher un nouveau Grand Chelem. Que ce soit en Masters 1000 ou en Grand Chelem, la concurrence réduit pourtant mois après mois l'écart de niveau avec le Big 3. Après Thiem et Karatsev lundi, puis Sonego et Rublev mardile duo Berrettini/Ruud et les outsiders Zverev et Tsitsipas, nous finissons nos focus détaillés sur le top 10 des prétendants au titre avec Nadal et Djokovic, qui pourraient se retrouver en demi-finale !


N°2 – NOVAK DJOKOVIC

Le numéro un mondial tentera ce samedi de remporter son premier titre sur terre cette saison avant de rallier Paris. Le Serbe n'avait d'ailleurs plus disputé de tournoi ATP250 avant un Grand Chelem depuis 2009 (Sydney juste avant l'Open d'Australie). Et pour le moment, sa semaine à Belgrade ressemble plus à des bonnes séances d'entraînement même si Andrej Martin a fait illusion pendant un set. Novak Djokovic demeure le joueur le mieux placé pour détrôner le roi Nadal à Roland Garros. Sur le plan historique, il est d’ailleurs l’un des deux seuls – avec Robin Soderling – à avoir réussi à chasser le Majorquin de son château, dès les quarts de finale en 2015. Battu de justesse par son rival en finale du Masters 1000 de Rome, le numéro un mondial est néanmoins parti d’Italie avec la certitude qu’il n’était plus très loin du niveau de son meilleur ennemi. Après 9 succès de rang pour ouvrir la saison – 2 à l’ATP Cup et 7 à l’Open d’Australie, synonyme de 18ème trophée en Grand Chelem –, « Nole » a connu deux échecs inattendus à Monte-Carlo et Belgrade, surpris par Daniel Evans et Aslan Karatsev. En manque de rythme, il s’est rassuré en remportant deux gros combats au Foro Italico, contre Stefanos Tsitsipas (4-6, 7-5, 7-5) et Lorenzo Sonego (6-3, 6-7, 6-2), après 6 heures de jeu en tout. Victorieux à Roland Garros en 2016, Djokovic a glané 15 trophées sur l’ocre, dont dix Masters 1000. Un bilan supra lourd ! Il a déjà coché dans son agenda la demi-finale qui l'attend face à Rafa...

Les + :
Si tous les joueurs du circuit étaient tout le temps à 100 %, il serait sans aucun doute le meilleur d’entre eux. Lorsqu’il est à son maximum, il est injouable. Sur le plan physique comme dans le domaine mental, il peut se transformer en Robocop du tennis. Son service est chirurgical, son revers tranchant et sa relance parfaite. Et sur terre, il manie souvent avec merveille les amorties. C’est simple, quand il a décidé de ne pas faire la moindre faute, Novak Djokovic n’est plus un homme, mais une machine. Même en difficulté, même au bord du gouffre, il lui suffit d’appuyer sur un bouton interne pour activer le mode « zéro déchet », défendre toutes les offensives adverses et finir par un coup gagnant, écœurant pour ses adversaires. Un schéma qu’on l’a vu faire maintes et maintes fois, comme à Rome cette année après avoir été mené une manche à rien et un break par Tsitsipas, sans oublier bien sûr ses innombrables victoires remportées grâce à sa volonté de fer, dont la plus célèbre est la finale de Wimbledon 2019 face à Roger Federer, après avoir écarté deux balles et privé le Suisse d'un 21ème Majeur.

Les - :
La force principale de Djoko est aussi l’une de ses faiblesses. S’il n’est pas focus, il peut rapidement perdre sa concentration. Dans le jeu, son coup droit et son smash sont ses coups les plus friables. Il peut également multiplier les amorties manquées, comme lors de la dernière finale de Roland Garros. Frustré, le Serbe peut perdre ses nerfs et passer parfois totalement à côté. Récemment, il a encore perdu le contrôle au Foro Italico en passant un violent savon à Nacho Forcadel, qui arbitrait son premier match contre Taylor Fritz, ou en balançant sa raquette contre les panneaux publicitaires lors de son quart de finale. Des coups de sang qui ne l’ont pas empêché de s’imposer, mais qui par le passé lui ont déjà valu d’être disqualifié, à l’US Open 2020. Dans ses derniers duels face à Nadal sur terre, Djokovic reste par ailleurs sur 5 défaites consécutives. Il faut remonter à 2016 à Rome pour trouver la trace d'un succès du Serbe.

La stat : 7
Novak Djokovic est le joueur qui pose le plus de problèmes à Rafael Nadal sur terre battue, et de loin. Parmi les 6 joueurs qui sont parvenus à prendre le dessus plusieurs fois sur le Majorquin sur sa surface de prédilection, le Serbe domine largement ce classement : « Nole » a battu l’Espagnol à 7 reprises, devant Dominic Thiem (4), Fabio Fognini (3), Gaston Gaudio (3), Roger Federer (2) et David Ferrer (2).


N°1 – RAFAEL NADAL

Impossible de faire autrement que de placer l'Espagnol en pole position. Même s'il n'a pas affiché sa meilleure forme lors de cette saison sur terre, comment ne pas imaginer Rafael Nadal en position de favori pour aller chercher un 21ème Grand Chelem ? À l’approche de ce Majeur parisien, le meilleur joueur de l’histoire sur terre battue devait forcément figurer tout en haut du classement. Quelques chiffres surréalistes suffisent : 13 trophées à Roland Garros, 12 à Barcelone, 11 à Monte-Carlo, 10 à Rome et 62 titres sur la surface ocre (sur 88 au total). Depuis Sopot en 2004, l’Espagnol a toujours gagné au moins un tournoi chaque année. Parmi eux, 20 Grands Chelems (record en cours, à égalité avec Roger Federer) et 36 Masters 1000 (record également en cours, cette fois en compagnie de Novak Djokovic). Cette saison, après une défaite inhabituelle en quart de finale à l’Open d’Australie – il menait deux manches à rien contre Stefanos Tsitsipas avant de s’incliner, son troisième revers du genre -, il est parvenu à s’imposer à Barcelone (ATP 500), puis à Rome (Masters 1000). De quoi lui donner confiance avant d’entamer sa quête d’un quatorzième sacre Porte d’Auteuil.

Les + :
Difficile de choisir tant la palette du Majorquin semble infinie. Bien sûr, son coup droit lourd et bombé est une arme de destruction massive. Mais son service et son revers, qu’il a su améliorer au fil de sa carrière, sont très précis. À la volée et dans le petit jeu, il ne rate quasiment jamais. Physiquement, le taureau de Manacor est un monstre. Plus dingue encore, sa force mentale. Sa combativité et sa capacité de résilience sont uniques dans le monde du tennis. Il l’a encore montré à Barcelone et Rome, respectivement contre Stefanos Tsitsipas et Denis Shapovalov, en ne s’avouant jamais vaincu, même mené au score et faisant face à des balles de match en faveur de ses adversaires : « J'ai le droit de perdre avec ma raquette mais je n'ai pas le droit de perdre avec ma tête. » Cela résume parfaitement l'état d'esprit de Rafa. Même lorsque son tennis déraille, il sait s'appuyer sur sa force mentale et son QI tennis pour s'en sortir. Le roi de la terre a récidivé lors de la finale au Foro Italico, en sachant rebondir après un faible deuxième set (6-1), concédé à Novak Djokovic.          

Les - :
Même Rafael Nadal connaît des moments de doute. Ce fut par exemple le cas en 2019, après ses éliminations prématurées à Monte-Carlo, Barcelone et Madrid. En manque de repères, l’ancien numéro un mondial reculait, jouait dans le carré de service et commettait des fautes assez grossières. Une fébrilité qui ne l’avait pas empêché de se ressaisir en faisant main basse sur Rome, puis Roland Garros. Deux ans plus tard, rebelote. À Monaco et à Madrid, l’Espagnol a été roué de coups par Andrey Rublev et Alexander Zverev. Sorti dès les quarts de finale, il s’est parfois montré fébrile, ne réussissant pas à faire avancer la balle comme à l’accoutumé. Pourtant, si l’écart semble se resserrer entre le Majorquin et ses dauphins, il a su vaincre à Barcelone et à Rome. Et comme Roland Garros est son jardin, Rafael Nadal en demeure bien évidemment le favori N°1.

La stat : 100
Rafael Nadal a joué 102 matchs à Roland Garros. Pour combien de victoires ? 100 ! Un chiffre incroyable et un ratio ahurissant, 98% de réussite. Si on élargit à toutes les rencontres au meilleur des cinq sets disputées par l'Espagnol sur terre battue (Coupe Davis, finale Masters 1000 et autres tournois), seulement deux joueurs sont parvenus à mettre au tapis Rafa en 127 matchs : Robin Soderling et Novak Djokovic. Pour rappel, il avait déclaré forfait en 2016 avant d’affronter Marcel Granollers au troisième tour, touché au poignet gauche. Titanesque !


Rappel du classement :
10. Thiem
9. Karatsev
8. Sonego
7. Rublev
6. Ruud
5. Berrettini
4. Zverev
3. Tsitsipas
2. Djokovic
1. Nadal


Deux mois d'abonnement offerts sur notre plateforme dédiée à 100% aux pronostics : www.tbnpronos.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter de leur offre de bienvenue ou utiliser le code #TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.