On avait hâte de voir si la Biélorusse allait être prête à Roland après tant de pépins physiques au niveau du dos et on a été plutôt conquis sur son premier tour. Elle a croisé une Kuznetsova très conquérante, avec un vrai projet de jeu et une combativité à toute épreuve.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.