Etonnement, Matteo Berrettini et Alex De Minaur ne vont s'affronter que pour la seconde fois ce samedi. La première manche avait été remportée en 2017 sur dur par l'Australien (7-6, 7-5). L’affrontement du jour risque d’être beaucoup plus difficile pour lui. En effet, Berrettini réalise une belle saison. Il prouve qu’il sera à l’avenir un très bon joueur qui devrait se rapprocher du top 5 mondial. L'Italien est performant sur les trois surfaces avec notamment un titre sur gazon. Ses performances sont de plus en plus intéressantes avec une régularité qui commence à se faire sentir dans les grands tournois. Il dégage toujours une puissance assez impressionnante au service et en coup droit. Il est d’ailleurs très compliqué à breaker. Cette semaine, il est pour le moment injouable. Aucun set concédé ni même un break contre Murray et Evans. Avec plus de 80% de points derrière sa première balle et une moyenne de 13 aces par rencontre, il se facilite forcément la tâche. Appliqué et impliqué, il est le grand favori pour le titre. Mais, son adversaire du jour, qui le lâche jamais rien, va tenter de rendre le match compliqué pour l’Italien. Pour le contrer, il devra user de sa couverture de terrain et sa capacité à faire jouer le coup supplémentaire. Face à Cilic lors de son dernier match, il a écœuré ce dernier en ramenant tout. Pourtant Cilic cogne fort mais De Minaur avec sa hargne habituelle n’a rien lâché. Il a su rester solide mentalement même quand il a eu des balles de breaks contre lui. Son jeu toujours très combatif lui a permis de ne rien lâcher pour s’attribuer la victoire. Sa qualité de retour sera primordiale face à son adversaire qui a une grosse première. Il le sait, son service sera déterminant. Il a su sauvé 6 balles de breaks sur 7 mais Cilic est un joueur qui commet plus de fautes que Berrettini. Ce dernier offrira moins de « cadeaux » et sera oppressant dès que les premières de De Minaur ne passeront pas. Ses 66% de premières devront être plus importants pour qu’il soit un peu plus en sécurité sur ses mises en jeu. Sa fougue et son envie seront elles suffisantes ? Arrivera-t-il à contrer la puissance de l’Italien ? Ce match s’annonce très intéressant à suivre si l’Italien ne trouve pas rapidement la solution au risque de s’énerver et ainsi perdre pied. De Minaur en profiterait à ce moment-là. Cependant, la surface convient parfaitement à l’Italien et son statut de favori est logique.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Berrettini montre une très belle attitude. Sur gazon, il n’est pas forcément simple de s’adapter lorsque l’on est un gros frappeur mais l’Italien se débrouille bien car il est détendu et relâché dans ses frappes à l’image de son match piégeux contre Daniel Evans. De plus, sur cette surface l’Italien n’hésite pas à aller vers l’avant et finir au filet, ce qui fonctionne très bien jusqu’à présent. Il s’apprête à jouer un De Minaur assez en-dedans, certes il s’accroche mais sa gestion de match est souvent décousue. Je le trouve encore loin de son meilleur niveau même si ce genre de match contre un Cilic trop poussif lui permet de regagner de la confiance. Sur ce que je vois depuis le début de saison sur gazon, je trouve Berrettini bien supérieur. Le profil de contreur de De Minaur ne devrait pas trop lui poser de problème et l’Australien n’est pas un gros serveur là où l’Italien sert régulièrement au-dessus des 220km/h. Méfiance tout de même, car encore une fois sur gazon, les scénarios peuvent vite s’inverser et De Minaur retrouvera à un moment ou un autre son niveau qui lui a permis d’intégrer le top 20 fin 2019.