Arrivé à Londres sans le moindre rythme (il a disputé son dernier match à l’Open d’Australie en février), Nick Kyrgios n’a pas connu de problèmes d’adaptation que ce soit physiquement ou au niveau de la surface. Vainqueur d’Ugo Humbert en cinq manches au premier tour, il a engrangé un nouveau succès contre Gianluca Mager, cette fois-ci avec plus de marge (7-6, 6-4, 6-4). L’Australien a toujours été très performant sur gazon (63% de victoires en carrière) et Wimbledon lui réussit plutôt bien (un quart de finale et deux huitièmes). Mais il aura fort à faire pour se hisser une nouvelle fois en 8e face à Félix Auger-Aliassime. Le Québécois est un redoutable joueur de gazon (16 victoires – 5 défaites) et a déjà emmagasiné beaucoup de confiance avec sa finale à Stuttgart et sa demie à Halle. Il a bien géré ses premiers tours pour s’imposer sans trop de difficultés contre Thiago Monteiro et Mikael Ymer. Sur cette surface, FAA contre-performe très rarement (72% de victoires en position de favori) alors que Kyrgios a rarement créé l’exploit depuis 2015 (3 victoires en 12 matchs lorsqu’il est outsider). Auger-Aliassime partira également avec un petit avantage psychologique puisque c’est lui qui a remporté leur seul duel, qui se déroulait d’ailleurs sur gazon, au Queen’s en 2019 (6-7, 7-6, 7-5). Le Canadien partira favori mais les deux hommes pourraient nous offrir un match accroché.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Par rapport à la dynamique sur la saison et du classement, cela aurait été logique de placer FAA légèrement favori. Mais Nick Kyrgios reste un joueur à part qui sait se sublimer lors des matchs à fort enjeu (37% de victoires contre top10). Pour moi il est difficile de donner une tendance tranchée ici et les cotes sont un peu trop en faveur d'Auger. On devrait avoir un match serré en tout cas et Kyrgios est tout à fait capable de gagner.


Roger Federer vs Cameron Norrie
Après un premier tour extrêmement compliqué face à Adrian Mannarino, Roger Federer a eu moins de mal à se débarrasser de Richard Gasquet au tour suivant, le Français lui opposant moins de résistance (7-6, 6-1, 6-4). Mais au troisième tour, il affrontera de nouveau un joueur gaucher qui pourrait le pousser dans ses retranchements. Cameron Norrie surfe sur une excellente saison 2021 et a prouvé à Eastbourne, la semaine dernière, qu’il était tout à fait capable de performer sur gazon (finaliste après des victoires sur Karatsev et Shapovalov). Son début de tournoi confirme cette tendance avec une victoire sur Lucas Pouille (en 4 sets, mais sans trembler) et face à Alex Bolt tout en maîtrise (6-3, 6-1, 6-2). Avec un Federer pas encore à 100% et un peu en délicatesse avec son jeu (surtout sur ses placements), ce duel a tous les ingrédients d’un match piège pour le Suisse. Toutes les statistiques sont évidemment en sa faveur, notamment la raclée infligée par l’ex n°1 mondial à Norrie en 2018 (6-1, 6-1), mais l’impression globale sur les deux joueurs nous laissent imaginer un match plus accroché. Au vu de la prestation du Britannique contre Berrettini la semaine dernière, il semble capable de venir chiper au moins un set à Federer. Sur les 10 matchs qu’il a disputés cette saison, le Suisse a concédé au moins un set à 7 reprises.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Norrie est un peu dans un profil Mannarino et on a vu que ce dernier avait posé beaucoup de problèmes à Federer avec son revers. Mais je dois dire que Federer m’a rassuré sur son niveau de jeu contre Gasquet. Je pense que le Suisse va aborder ce match avec énormément de sérieux et de concentration pour aborder le Britannique qui réalise une saison très solide (12ème à la Race). Je n’ai pas de certitude sur le niveau de jeu de Federer mais j’imagine qu’il sera prêt et a analysé le jeu du Britannique. Cette rencontre sera un test réel pour Federer et s’il se défait de Norrie en 3 sets je dirais même que le statut de Federer aura réellement changé pour ce tournoi. Toutefois, une surprise est tout à fait possible dans le sens où le Suisse n'a pas réalisé un seul bon match face à un bon joueur depuis son retour. Il a presque tout le temps été bousculé ou mis en difficulté.


Daniil Medvedev vs Marin Cilic
Avant le mois de juin, on avait eu quelques bribes de la capacité de Daniil Medvedev à bien jouer sur gazon. Après son titre à Majorque ponctué de plusieurs belles performances (notamment face à Carreno Busta et Querrey) et ses deux premiers tours à Londres, nous en avons la confirmation. Pas vraiment gâté par le tirage qui lui a offert Jan-Lennard Struff au premier tour (qui l’avait battu d’entrée à Halle), le Russe a bien géré son entrée en lice malgré la perte d’un set (6-4, 6-1, 4-6, 7-6). Il a moins eu besoin de forcer son talent pour venir à bout de Carlos Alcaraz au tour suivant (6-4, 6-1, 6-2). Il aura un très bon test face à Marin Cilic, véritable spécialiste de la surface (72% de victoires en carrière sur 107 matchs disputés). Même si le Croate n’est plus au même niveau physique depuis quelques mois, il redevient un joueur redoutable sur gazon, où son expérience et sa science du jeu font toujours la différence, en témoigne son titre à Stuttgart mi-juin. Son entrée en matière a été bien gérée face à Salvatore Caruso (7-6, 7-6, 6-1) et Benjamin Bonzi (6-4, 3-6, 6-3, 7-6), deux adversaires à sa portée, même si on sent évidemment qu’il a un peu moins de marge qu’il y a quelques années. Mais même sur sa surface de prédilection, Cilic fait un blocage face au Top 5 puisqu’il n’en a tout simplement jamais battu en carrière sur gazon en 8 tentatives et reste même sur 12 défaites consécutives toutes surfaces confondues. Ce sera leur deuxième confrontation après la victoire de Medvedev à Washington en 2019 (6-4, 7-6).


Matteo Berrettini vs Aljaz Bedene
Après sa très belle victoire à Eastbourne la semaine dernière, Matteo Berrettini poursuit sur sa lancée à Wimbledon. Vainqueur de Guido Pella au premier tour malgré la perte d’une manche (6-4, 3-6, 6-4, 6-0), l’Italien a tenu son rang face à Botic Van De Zandschulp (6-3, 6-4, 7-6) pour signer sa 7e victoire consécutive sur gazon, une surface où il est particulièrement performant (80% de victoires sur le circuit). Il aura un premier bon test contre Aljaz Bedene, qui est particulièrement performant depuis le début de la semaine. Le Slovène a survolé les débats lors de ses deux premiers tours contre Corentin Moutet (6-4, 6-4, 6-0) et Yoshihito Nishioka (6-1, 6-0, 6-2) et n’a même concédé que 10 points derrière sa première balle. Avec deux joueurs très solides sur leur mise en jeu, on pourrait assister à un match serré, même si Berrettini fait figure de favori logique au vu de ses références sur gazon et de son classement. Un point négatif pour Bedene, il n’est pas vraiment en réussite face aux grands serveurs puisqu’il dispose d’un bilan de 12 victoires pour 24 défaites face aux joueurs de plus d’1m93. Mais au vu de ce qu’il a montré sur les deux premiers tours, il est tout à fait capable d’aller chercher à minima un tie-break à l’Italien, voire un set. Ce sera le 2e affrontement à Wimbledon puisque les deux hommes s’étaient déjà joués en 2019, et Berrettini s’était imposé en quatre manches.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Pour cette rencontre je vois Berrettini assez largement favori. L’Italien est motivé, sur une bonne dynamique et a réussi à resserrer le jeu dans les moments clés pour éviter des matchs trop longs. Bedene quant à lui a fait deux matchs complets mais sur des adversaires donc le niveau médian est bien inférieur à l’Italien. Le Slovène peut tout à fait prendre un set mais pas mieux selon moi.


Ilya Ivashka vs Jordan Thompson
Dans la lignée de ses prestations de ces derniers mois, Ilya Ivashka a aussi montré beaucoup de progrès sur gazon dernièrement. Alors qu’il n’avait signé que deux victoires sur cette surface jusqu’à présent, le Biélorusse a atteint les quarts de finale à Eastbourne après être sorti des qualifications. Il a confirmé à Wimbledon avec deux prestations solides face à Jaume Munar (6-1, 7-5, 7-6) et surtout Jérémy Chardy, un joueur toujours difficile à battre sur gazon (4-6, 6-3, 6-2, 6-4). Son bon service et sa capacité à venir terminer les points au filet en font un joueur à l’aise sur cette surface, tout comme son adversaire Jordan Thompson. L’Australien  a plus de références (finaliste à Hertogenbosch en 2019) et reste sur deux très belles victoires face à Casper Ruud (7-6, 7-6, 2-6, 2-6, 6-2) et Kei Nishikori (7-5, 6-4, 5-7, 6-3), mais c’est un match qui demeure très ouvert entre deux joueurs très proches au classement (79e et 78e pour Thompson). Difficile donc d’imaginer l’un des deux joueurs s’imposer en trois sets secs. C’est toutefois Ivashka qui partira assez largement favori de ce duel. Les cotes auraient probablement mérité d’être plus rapprochées.

L'œil de Rodolphe Gilbert : Pour moi ce match c’est du 50/50 et l’écart de cote conséquent en faveur d'Ivashka est assez surprenant. C'est certainement lié à sa performance qui avait été plutôt convaincante à Halle face à Federer et le fait qu'il soit sur une pente ascendante mais dans le fond de jeu je pense que l’Australien est tout à fait capable de s’en sortir. Ce dernier monte pas mal au filet et prend plus de risques là où Ivashka bourrine un peu plus du fond. Cette rencontre est intéressante et Thompson peut tout à fait prendre au moins un set voire deux.


Hubert Hurkacz vs Alexander Bublik
Arrivé sans aucune certitude à Wimbledon avec deux défaites au premier tour à Stuttgart et à Halle, Hubert Hurkacz a bien négocié son début de tournoi avec deux victoires assez tranquilles face à Lorenzo Musetti (6-4, 7-6, 6-1) et Marcos Giron (6-3, 6-2, 6-4). Le Polonais n’a pas beaucoup de références sur gazon (12 matchs disputés sur le circuit), mais reste un joueur difficile à manœuvrer sur les surfaces rapides, notamment grâce à sa qualité de service. Il affrontera l’imprévisible Alexander Bublik pour une place en 8e de finale, qui l’avait d’ailleurs déjà battu lors de leur seule confrontation à Dubaï début 2020. Le Kazakh a bien lancé son tournoi sans concéder le moindre set face à Mikhail Kukushkin et surtout Grigor Dimitrov, même si le Bulgare est en difficulté depuis quelques semaines. Nous assisterons à un duel entre deux gros serveurs qui n’ont encore jamais été breaké jusqu’à présent et qui pourrait nous offrir plusieurs tie-breaks dans le match. Attention, Hurkacz n’est pas vraiment à l’aise contre les grands serveurs puisqu’il n’a remporté que 10 de ses 33 matchs disputés (0/2 sur gazon). Il partira d’ailleurs outsider contre le Kazakh qui reste sur 4 victoires en 6 matchs contre le Top 20 (sans compter Dimitrov qui est 21e).

L'œil de Rodolphe Gilbert : Une opposition entre deux très grands gabarits. Bien évidemment que la qualité de leurs services respectifs sera déterminante et il est très probable d’assister à un tie-break au cours du match. Hurkacz semble retrouver un certain niveau car depuis Miami il a réalisé une saison sur terre très mauvaise. Bublik lui, propose une constance dans ses performances depuis quelques semaines et même plus globalement depuis le début de saison et sur toutes les surfaces. Ce combat s’annonce rude mais je donnerais un léger avantage au Kazakh un peu plus déjanté et créatif.


Parmi les autres rencontres de ce samedi, Alexander Zverev réalise un début de tournoi très sérieux avec deux victoires en trois sets plein de maîtrise face à Tallon Griekspoor et Tennys Sandgren. L’Allemand est performant sur son service (70% de premières en moyenne et 5 balles de breaks concédés) et a la possibilité d’aller loin dans une partie de tableau assez ouverte. On l’imagine mal se faire piéger par Taylor Fritz qui a eu du mal à se défaire de Brandon Nakashima (7-5, 3-6, 6-4, 7-5) et surtout Steve Johnson (6-4, 7-6, 4-6, 6-7, 6-4) après 3h50 de combat. L’Américain a prouvé qu’il pouvait être très bon sur gazon (vainqueur à Eastbourne en 2019), mais il n’est pas dans sa meilleure forme actuellement. De plus, il n’a remporté aucun match face à un joueur du Top 20 sur cette surface et s’est déjà incliné face à Zverev à Wimbledon.

Même s’il est plus à l’aise sur terre battue, Lorenzo Sonego est capable d’être aussi très performant sur gazon (10 victoires en 15 matchs). Titré à Antalya en 2019, il a atteint la finale à Eastbourne la semaine dernière et son début de tournoi londonien a été bien géré avec une victoire sur Pedro Sousa (6-2, 7-5, 6-0) et sur Daniel Galan malgré la perte d’un set (4-6, 6-3, 7-6, 6-1). Deux adversaires tout de même largement à sa portée et sans référence sur herbe. Largement favori contre James Duckworth, il devra tout de même se méfier de l’Australien, qui a livré deux premiers tours très solides contre Radu Albot (6-4, 6-4, 6-1) et surtout Sam Querrey, un adversaire toujours redoutable sur gazon (7-5, 6-7, 6-3, 6-2). Il avait aussi battu Adrian Mannarino au premier tour de Stuttgart. Cependant, il a beaucoup de difficultés à remporter des matchs contre des joueurs mieux classés. Depuis 2017, il dispose d’un bilan de 3 victoires en 14 matchs contre le Top 50. Dans le même temps, Sonego a remporté seulement 64% de ses matchs en position de favori en Grand Chelem. Un bilan qui ouvre la porte à une possible surprise.


La confiance du jour de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ Over 3,5 sets Kyrgios vs Auger
⭐️⭐️ ---
⭐️ ---

Pour retrouver tous les pronostics de nos tipsters, rendez-vous sur www.tbnpronos.com



D
eux mois d'abonnement offerts à TBN Pronos ou Tennis Break News en créant un premier compte sur Zebet grâce à notre lien d'affiliation


Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter des deux mois offerts et de l'offre de bienvenue de Zebet ou utilisez le code TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer ensuite votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.