Matteo Berrettini est l’un des hommes en forme du moment. Titré au Queen’s, l’Italien est sur une série de 10 victoires consécutives sur gazon et son niveau de jeu actuel est assez impressionnant. Malgré la perte d’un set contre Guido Pella au premier tour, Berrettini a eu un parcours assez tranquille et a su se rendre les matchs faciles face à Botic Van De Zandschulp, Aljaz Bedene et Ilya Ivashka. En quart de finale, l’opposition était plus relevée contre Félix Auger-Aliassime, mais il a globalement bien maîtrisé les débats pour s’imposer en quatre manches (6-3, 5-7, 7-5, 6-3). On sent l’Italien en pleine confiance et son jeu bien rodé, derrière un gros service et un coup droit ravageur qui font mouche sur gazon. Pour sa deuxième demi-finale en Grand Chelem après l’US Open 2019, il aura un match compliqué face à Hubert Hurkacz. Le Polonais n’avait, jusque-là, que très peu de références sur gazon (4 victoires en 10 matchs disputés), mais réalise un tournoi exceptionnel. Vainqueur de Musetti, Giron et Bublik sans concéder le moindre set lors des trois premiers tours, il a réalisé un grand match pour venir à bout de Daniil Medvedev en cinq manches en 8e de finale (2-6, 7-6, 3-6, 6-3, 6-3). Et que dire du récital produit face à Roger Federer en quart ? Hurkacz a totalement dominé l’octuple vainqueur du majeur londonien, produisant l’un de ses meilleurs matchs en carrière (et sans conteste le meilleur sur gazon) pour s’imposer en trois petits sets (6-4, 7-6, 6-0). La dernière semaine de ce genre l’avait conduit au titre à Miami en mars, mais arrivera-t-il à briser la mécanique d’une machine aussi bien huilée que Berrettini ? Sur gazon, l’Italien dispose d’un ratio impressionnant de 95% de victoires contre des joueurs moins bien classés (18 victoires en 19 matchs) et a remporté 6 de ses 7 demi-finales disputées en position de favori. Mais Hurkacz est en forme, en confiance et s’était imposé lors de leur dernière confrontation à Miami en 2019 (1-1 dans les confrontations directes). Ces deux joueurs d’1m96 ont des jeux assez similaires, mais ne connaissent pas la même réussite face aux gros serveurs (et plus globalement face aux joueurs de grande taille). Berrettini présente un bilan positif contre les joueurs de plus d’1m93 (20 victoires – 13 défaites et même 7/0 sur gazon) alors que le Polonais est un peu moins en réussite (12 victoires en 35 matchs), même si les difficultés d’Hurkacz sont à relativiser puisqu’il vient de battre Bublik et Medvedev cette semaine. Cette deuxième demi-finale nous offrira un duel, sur le papier, moins « déséquilibré » que l'autre demi-finale entre deux joueurs sûrs de leurs forces et de leur jeu, qui réalisent une magnifique semaine et ont l’occasion d’aller décrocher une première finale en Grand Chelem. En ce sens, même si le fait de voir Berrettini partir favori est tout à fait justifié, un tel écart de cote semble disproportionné au vu de la semaine qu’est en train de réaliser Hurkacz. En tout cas, l'Italien se méfie bien évidemment de son adversaire : « Tout est fou en ce moment pour moi. Chaque match est difficile et différent mais je me soucie juste de la victoire et je suis heureux en ce moment. Hubert réalise une excellente saison, il a remporté Miami, battre Federer en trois sets signifie qu'il se sent bien. Mais je me sens prêt et confiant donc on verra bien. »

L’œil de Florent Serra : Berrettini n’en finit plus de m’impressionner. C’est un joueur qui a besoin de temps en coup droit, mais il arrive toujours à le trouver grâce à sa qualité de service. Et son revers à plat, qui pourrait être une petite faiblesse sur les autres surfaces, prend de la vitesse sur gazon et rebondit moins. Il a un excellent jeu de gazon. Il est aussi très difficile à breaker. Mais attention à Hurkacz qui réalise un très très bon tournoi. Le Polonais est capable de lui prendre du temps, de venir au filet et dispose d’une bonne couverture en retour. Mettre trois sets à Federer, ce n’est tout de même pas anodin. L’une des armes qu’il devra utiliser c’est son revers le long de la ligne pour prendre du temps à l’Italien côté coup droit. Je trouve qu’il a vraiment un coup à jouer sur cette demie. L’écart de cote me surprend, j’aurai mis Berrettini légèrement favori, mais voir le Polonais à plus de 3, on n’est pas loin de la value. Sur ce match, je tenterai au moins un set Hurkacz. Je ne vois pas autre chose qu'une rencontre disputée en 4 ou 5 sets.


Novak Djokovic vs Denis Shapovalov
Lancé dans une course aux records, Novak Djokovic a une occasion en or de réaliser le premier Golden Slam sur trois surfaces différentes (en 1969 il n'y avait que de la terre battue et du gazon). Après sa victoire à Roland Garros (probablement le tournoi le plus difficile à gagner pour lui) et aucun joueur du Top 5 dans le dernier carré, le Serbe a les clés en main pour commencer par aller chercher son 20e Grand Chelem en carrière : « Les tournois du Grand Chelem sont la plus grande motivation pour moi en ce moment ; le fait d’essayer d'atteindre le sommet dans les tournois majeurs. J'ai réussi à jouer mon meilleur tennis quand cela comptait le plus dans ma carrière », déclarait-il après sa victoire Porte d’Auteuil. Djokovic reste sur 16 victoires consécutives et n’aura mis qu’un set à s’adapter au gazon (il n’a effectué que le tournoi de double à Majorque en guise de préparation), qu’il a concédé au premier tour face au surprenant Jack Draper (4-6, 6-1, 6-2, 6-2). Pour le reste, il a connu un chemin sans embûches pour se hisser en demi-finale (sa 41e en GC) après des victoires sur Kevin Anderson, Denis Kudla, Christian Garin et Marton Fucsovics sans concéder le moindre set. Toujours en maîtrise contre des adversaires face à qui il disposait d’une réelle marge, il sera également ultra favori contre Denis Shapovalov. Depuis 2015, Djokovic reste sur un incroyable bilan de 14 victoires en 15 matchs en demi-finale de Grand Chelem et son niveau de jeu actuel le place au-dessus de la mêlée et laisse une impression de toute puissance, presque d'invincibilité. De son côté, le Canadien dispute, à 22 ans, sa première demie en Majeur. Après un premier tour très compliqué face à Philipp Kohlschreiber (6-4, 4-6, 6-3, 5-7, 6-4), il a profité de l’abandon de Pablo Andujar et a bien géré ses deux tours suivants contre Andy Murray (6-4, 6-2, 6-2) et Roberto Bautista Agut (6-1, 6-3, 7-5). Il est allé chercher sa place dans le dernier carré au prix d’un gros combat face à Karen Khachanov dans un match où il était pourtant mené deux manches à une (6-4, 3-6, 5-7, 6-1, 6-4). La tâche s’annonce extrêmement compliquée pour Shapovalov qui reste sur 13 défaites consécutives face au Top 5 (bilan de 1 victoire en 14 matchs), mais le Canadien enchaîne les grosses performances et son jeu de gaucher aura au moins le mérite de casser un peu la routine de Nole. Depuis 2018, Djokovic a disputé 31 matchs face à des joueurs gauchers (dont 7 face à Nadal), et a concédé au moins un set à 12 reprises, ce qui constitue tout de même une statistique non négligeable. « Évidemment, c’est le meilleur joueur du monde, mais je pense que tout est possible. Nous démarrerons tous les deux le match à 0-0, c’est aussi simple que ça. C’est un match de tennis donc ça peut tourner dans les deux sens. J’ai une totale confiance en moi et en mon équipe, tout est possible. » Mais le Serbe partira tout de même avec un gros avantage psychologique (en plus d’avoir l’expérience des grands rendez-vous) puisqu’il n’a jamais été battu par le Canadien en six confrontations. Shapovalov a réussi à lui prendre un set à deux reprises et leur dernière confrontation à l’ATP Cup cette année avait été très accrochée (7-5, 7-5).

L’œil de Florent Serra : Même si Shapovalov est un jeune joueur, son match en cinq sets sera peut-être encore un peu dans les jambes au moment de rentrer sur le court. Le Canadien a un jeu spectaculaire et sur un set, il peut battre beaucoup de monde, mais je le trouve encore un peu « foufou » et irrégulier. Ça donne des schémas de jeu où il va être flamboyant puis donner 2-3 points consécutifs, et ça, face à Djokovic tu ne peux pas te le permettre. De son côté, le Serbe est bien rodé, c’est une machine. Il ne rate pas, il se déplace bien, pousse son adversaire à en mettre plus, il contre. Alors oui, sur quelques coups Shapovalov va réussir à lui prendre du temps, mais sur l’ensemble du match ça me parait compliqué. Il a déjà montré par le passé qu’il pouvait gêner le n°1 mondial, mais je pense qu’il va se faire contrer, vouloir en mettre plus et faire pas mal de fautes. En demie d’un Grand Chelem, je ne vois pas Novak se faire piéger. Après, le Canadien est tout de même sur une surface qu’il affectionne et je l’imagine mal prendre trois fois 6-2. Selon moi, les sets seront assez accrochés dont il faut aller voir du côté du nombre de jeux. Pour prendre vraiment un gros risque, on peut tenter la victoire 3 sets à 1 de Djokovic.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️Djokovic 3-0 ou 3-1
⭐️⭐️ over 3.5 sets Hurkacz vs Berrettini
⭐️ Hurkacz 1 set / under 36.5 jeux Djokovic vs Shapovalov

Pour retrouver tous les pronostics de nos tipsters, rendez-vous sur www.tbnpronos.com


Deux mois d'abonnement offerts à TBN Pronos ou Tennis Break News en créant un premier compte sur Zebet grâce à notre lien d'affiliation

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1-1024x616.png.


Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et profiter des deux mois offerts et de l'offre de bienvenue de Zebet ou utilisez le code TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer ensuite votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.