On attend forcément beaucoup de notre numéro un français cette saison (30ème à la Race) qui récemment a retrouvé une réelle confiance et une belle qualité de jeu. Le Français est efficace sur dur avec un titre à Auckland et un autre à Anvers en 2020 mais depuis il n'a pas vraiment confirmé. Il aura l'opportunité de passer le premier tour puisqu'il affrontera Pablo Andujar (35 ans) loin d'être un cador sur dur (28% de victoires en carrière) même s'il est capable de quelques exploits de temps en temps. L'Espagnol va arriver en confiance avec une belle saison sur terre puisqu'il s’est offert le scalp de Federer à Genève puis Thiem à Roland Garros. Mais comme depuis quelques saisons, l’Espagnol place la terre battue au centre des ses préoccupations. Le Français plus consistant et performant sur ses mises en jeu fait figure de favori logique ici.

Jérémy Chardy vs Marcelo Tomas Barrios Vera
Sur dur, difficile de justifier une cote aussi haute pour le Français qui semble très nettement supérieur à son adversaire (195ème). Les adversaires les mieux classés qu'a battu le Chilien sont Krstin, Baldi ou Majchrzak. Il ne compte qu'une seule victoire sur le circuit ATP, face à Taberner sur terre battue. Sur dur, Barrios n'a atteint aucune finale en Challenger, ni même aucune demi-finale et seulement un quart de finale. A l'inverse, le Français (34 ans) affiche quelques références solides avec une finale ainsi que 8 demi-finales et même 26 victoires contre le top 20 mondial. Même à 1,40 cela semble valoir la peine de miser sur le favori.

Gilles Simon vs Egor Gerasimov
À Tokyo, le vétéran Gilles Simon participera à ses quatrièmes Olympiades, une compétition dans laquelle il a toujours atteint au moins le 3e tour. Le Français ne s’est jamais incliné contre un adversaire moins bien classé (6 victoires en 6 matchs), mais il est désormais dans la position de l’outsider face à Egor Gerasimov. Loin de son niveau de Rio où il avait le statut de tête de série n°15, Gilles Simon compte désormais les victoires sur les doigts d’une main en 2021 (2 en 15 matchs) et devra élever son niveau de jeu pour s’imposer face au Biélorusse. Gerasimov est un joueur très à l’aise sur dur (61% de victoires sur le circuit) et répond très souvent présent face aux joueurs moins bien classés (81% de victoires si l’on cumule dur et indoor). La cote de Gerasimov peut sembler intéressante mais le Niçois est malgré tout assez imprévisible et tout à fait capable dans un bon jour de poser des problèmes à son adversaire du jour.

Daniil Medvedev vs Alexander Bublik
Voici une rencontre alléchante qui oppose deux grands gabarits qui se sont illustrés cette année. À commencer par le n°2 mondial Daniil Medvedev titré à Marseille et Majorque mais surtout finaliste à l’Australian Open. La régularité est au centre de son jeu et sa lecture analytique est particulièrement juste notamment sur surface rapide (71% de victoires). Mais son adversaire sera de taille pour son entrée en lice puisqu’il s’agit du fantasque Alexander Bublik, qui au fil des semaines, semble prendre en maturité dans son jeu et se perfectionne techniquement. Finaliste en début d’année à Antalya puis à Singapour, le Kazakh ne viendra pas pour faire de la figuration ici (Bublik a gagné 35% de ses matchs contre un top 10 en carrière) et aura vraisemblablement une sensation d’amertume déposée sur le bout de sa langue étant mené 3-0 dans ses confrontations avec le Russe dont une défaite abrupte et récente à Roland Garros. Avec un bon service et un toucher de balle varié et ajusté, il possède un jeu atypique et éloigné des standards dont raffole Medvedev. Car oui, si on parle de cadence et régularité en fond de court il n’y aura pas de match et le Russe s’envolera. Mais si au contraire, Bublik varie ses coups, apporte des effets sur son service et fait courir un maximum le Russe dans des conditions rudes comme celles-ci le Kazakh peut empocher un set .

Lorenzo Musetti vs John millman
À seulement 19 ans, l'Italien fait partie des jeunes prodiges du circuit. Lorenzo Musetti affrontera l’expérimenté John Millman qui connaît une saison plus contrastée (10 victoires pour 16 défaites – 93ème à la Race). L’Australien évoluant pourtant à domicile en début de saison avait proposé des prestations nonchalantes et inabouties sur dur avant monter son niveau de jeu. Le statut de favori de Musetti semble justifié car l’Italien s’est révélé au grand public notamment à Acapulco en rejoignant la demi-finale avant de tomber face à Tsitsipas dans des conditions chaudes et humides. Attention toutefois à une baisse de régime observée ces derniers temps. Et puis les conditions météo vont très bien convenir aussi à l'Australien, habitué à la canicule. Certes moins talentueux et technique que Musetti, Millman est un joueur complet qui sanctionnera toute baisse de régime adverse.

Jan-Lennard Struff vs Thiago Monteiro
Auteur d’une saison encourageante et chargée (35 matchs à son actif), Jean Leanard Struff partira favori pour ce duel. Mais méfiance car malgré un fond de jeu plus puissant et un différentiel au classement important, l’Allemand est embarqué dans une dynamique très moyenne récemment (4 défaites consécutives depuis Halle). En face Monteiro n’affiche pas un meilleur visage (3 défaite consécutives) mais rappelons-nous qu’il avait tout de même atteint les demi-finales au Great Ocean Road Open et s’était montré accrocheur face à Rublev à l’Open d’Australie ensuite. Le Brésilien mène d’ailleurs 2-1 dans leur affrontement (terre-battue). L’Allemand parfois trop exigeant avec lui-même et friable mentalement évoluera cette fois-ci dans un contexte similaire à l’ATP Cup où il avait brillé en arborant les couleurs de son pays (victoire contre Raonic et Lajovic).

Taro Daniel vs Lorenzo Sonego
Voici un autre Japonais qui aura sans doute à cœur de tirer son épingle du jeu. Cependant, à 28 ans et malgré un beau tournoi à Belgrade (demi-finale), Taro Daniel plafonne toujours autour du top 100 et par conséquent évolue principalement sur le circuit Challenger et peu en ATP (12 matchs seulement sur 42 au total cette saison). Il aura en face de lui un athlète qui au contraire a brillé en 2021 avec notamment un titre en Sardaigne ou encore une finale à Eastbourne et une demi-finale à Rome mais qui parfois peut passer à travers à l’image de son Roland Garros (éliminé d’entrée par Harris). L’Italien a une très belle main et une palette de coups plus variée qui lui permet de passer à l’offensive régulièrement. Mais sa cote est un peu basse face à un adversaire qui ne compte certes que 20% de victoires face au top 50 mondial sur dur mais il a battu Djokovic, Sock, Querrey ou encore Coric. Il peut donc créer la surprise si l'Italien passe à côté de son match. Si les deux joueurs leur meilleur tennis, c'est l'Italien qui est logiquement supérieur.

Nikoloz Basilashvili vs Roberto Carballes Baena
Après une saison 2020 catastrophique, Nikoloz Basilashvili a retrouvé des couleurs cette année, s’adjugeant notamment deux beaux titres à Doha et Munich. Beaucoup plus régulier, il partira avec un avantage logique sur dur face à Roberto Carballes Baena. L’Espagnol est un pur terrien et n’a jamais remporté le moindre match face au Top 50 sur cette surface (0/9). Cependant, il faut toujours se méfier du Géorgien lorsqu’il est dans un jour sans. Bête noire des parieurs, il lui arrive régulièrement de contre-performer lorsqu’il est favori (seulement 58% de victoires sur dur). Il partira tout de même avec un avantage psychologique puisqu’il s’est imposé à deux reprises face à l’Espagnol (sur terre et sur gazon). La cote est intéressante avec une mise modérée.

Fabio Fognini vs Yuichi Sugita
C'est la troisième participation aux JO pour l'Italien. Et que ce soit à Londres ou Rio, Fognini a toujours affiché un excellent état d'esprit avec des défaites en trois sets contre Djokovic et Murray et des victoires maîtrisées sur Paire et Estrella. Avec le public, on aurait pu sérieusement envisager un match difficile contre Sugita mais sans le soutien de ses supporters, le Japonais aura-t-il assez d'armes pour bousculer le 31ème mondial ? Sur dur, il est vrai que Fognini n'a pas de grandes références (aucun quart de finale en Grand Chelem) mais tout de même un titre et 4 finales ainsi que 5 victoires contre le top 10... Fognini n'a joué qu'un seul match à Tokyo dans sa carrière (2007) donc on ne sait pas s'il acclimatera aux conditions de jeu. De son côté, Sugita n'aborde pas le tournoi avec beaucoup de confiance. Il a chuté à la 114ème place mondiale et ne compte que trois victoires sur dur extérieur sur le circuit ATP depuis mars 2018... Un match à éviter donc avec une cote aussi pour l'Italien.

Miomir Kecmanovic vs Kamil Majchrzak
Miomir Kecmanovic vit une saison assez compliquée et peine à gagner des matchs. Il présente même un bilan négatif pour la première fois de sa carrière (11 victoires pour 15 défaites). Malgré tout, il semble tout de même avoir un peu de marge face à Kamil Majchrzak, qu’il a d’ailleurs battu cette année sur dur au premier tour de l’Open d’Australie (6-2, 6-4, 6-3). Le Polonais est un bon joueur de dur, mais n’a pas fait mieux qu’un second tour sur le circuit depuis août 2019. Il n’a d’ailleurs jamais battu un joueur du Top 50 en carrière et n’a remporté que trois matchs sur le circuit ATP lors de la dernière année. Malgré ses difficultés actuelles, Kecmanovic a répondu présent lorsqu’il était favori en 2021, remportant 5 de ses 6 matchs face à des joueurs moins bien classés.

Aslan Karatsev vs Tommy Paul
Oui, encore un Russe pétri de talent (4 dans le top 30) qui s’est révélé cette année à l’occasion de l’Open d’Australie en réalisant une épopée historique avant de céder face au n°1 mondial en demi-finale. Le Russe nous a tout simplement confirmé ensuite avec son titre à Dubaï qu’il était parmi les tous meilleurs au monde sur dur et sera un vrai client ici. Son adversaire du jour sera l’Américain Tommy Paul qui nous a proposé une saison à l’équilibre mais qui a du mal à confirmer contre des membres du top 30. Il est difficile de le voir pleinement inquiéter Karatsev ici mais l’Américain dans un bon jour peut se montrer plein de ressources et peut être un « poil » plus créatif que le mastodonte russe. A noter toutefois que Karatsev a baissé de pied depuis plusieurs semaines et sa finale à Belgrade. Il est moins impressionnant que sur les premiers mois de la saison. On pourrait avoir une rencontre assez disputée si les deux joueurs élèvent leur niveau de jeu.

Pablo Carreno busta vs Tennys Sandgren
Titré dernièrement à Hambourg, l’Espagnol gravite autour du top 10 mondial et se montre particulièrement régulier au cours de cette saison 2021. Certes ses références sont maigres sur dur (2 tournois dont un forfait précoce à l’Open d’Australie) mais l’Espagnol a la réputation d’être un joueur polyvalent et intelligent dans sa gestion de match, ce qui lui avait permis notamment de rejoindre les ¼ lors du dernier US Open. Il affrontera le paradoxal Tennys Sandgren qui à première vue a de belles armes pour performer sur dur notamment avec son service mais dont la motivation et les sautes d’humeur lui sont fatales. Et l’on ne peut pas dire que la chaleur et l'humidité annoncées sur les courts de la capitale japonaise vont tempérer son comportement. L’Américain est à 2 victoires sur ses 10 derniers matchs sur dur, il est clairement en manque de référence. Prendre un set à l’Espagnol est jouable si ce dernier tarde à se faire au changement de surface mais la victoire quant à elle requiert un effort et une lucidité constante ce que l’Américain ne produit plus depuis des mois désormais…


La stat TBN : 23% d'outsiders lors des JO de Rio en 2016 dont 5 au premier tour

Les avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️ Victoire Chardy
⭐️⭐️ Victoire Humbert
⭐️ Victoire Basilashvili / Victoire Kecmanovic

Pour vous abonner à tous les pronostics de nos tipsters, rendez-vous sur www.tbnpronos.com


Deux mois d'abonnement offerts à TBN Pronos ou Tennis Break News en créant un premier compte sur Zebet grâce à notre lien d'affiliation / Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et utilisez le code TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer ensuite votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.