On avait senti que le Français était bien mieux ces dernières semaines et il vient de concrétiser sa bonne forme du moment avec cette demi-finale, la première depuis novembre dernier. Après deux quarts de finale à Lyon puis à Parme, Richard Gasquet a encore montré qu’il était à l’aise sur terre cette année. Et si ses deux victoires face à Alessandro Giannessi (7-6, 6-4) et Damir Dzumhur (6-3, 7-6) ne constituent pas un immense exploit, c’est surtout l’enchaînement des victoires qui est positif pour lui, qui a souvent eu du mal physiquement cette saison. Il n’aura pas un match facile à négocier face à Daniel Altmaier, sorti des qualifications et vainqueur de Corentin Moutet, Gianluca Mager et Dusan Lajovic. L’Allemand est un bon joueur de terre battue comme on avait pu le voir à Roland Garros en octobre dernier puisqu’il avait atteint la deuxième semaine et battu Matteo Berrettini notamment. En début de mois, il a également été titré lors du Challenger de Braunschweig, preuve de sa bonne forme et avait poussé Filip Krajinovic (futur finaliste) dans un troisième set à Hambourg. Pour le Français, l’opportunité est très belle de retrouver la finale d’un tournoi ATP, chose qu’il n’a pas connue depuis plus de 3 ans. À 35 ans, les occasions sont de plus en plus rares et nul doute que Gasquet mettra tout en œuvre, notamment son expérience pour prendre le dessus sur son adversaire. Mais attention, il reste sur 6 défaites consécutives en demi-finale et n’a pas toujours tenu son rang en position de favori sur terre battue. Depuis 2019, il n’a remporté que 60% de ses matchs contre des adversaires moins bien classés. À l’inverse, Altmaier a remporté 55% de ses matchs ATP en position d’outsider sur cette surface depuis 2020. Cependant, Gasquet partira avec un petit avantage psychologique puisqu’il a battu l’Allemand fin mai à Parme avec une certaine marge (6-3, 6-3).

L’œil de Rodolphe Gilbert : Pour une fois, Richard a réussi a enchaîné plusieurs victoires et a une superbe occasion d’accéder en finale, ce qui ne lui été plus arrivé depuis un petit moment. Mais attention, il devra se méfier d’Altmaier qui avait pointé le bout de son nez à Roland Garros en atteignant les 8e l’an dernier donc ce n’est pas gagné d’avance. Il doit se raccrocher à cette opportunité de jouer une finale. Personnellement, je trouve qu’il est plutôt sur une pente ascendante et que son tennis est en train de bien revenir. L’Allemand joue bien, il a un beau tennis et capable de bien jouer sur terre donc méfiance. Malgré tout, je vois le Français s’imposer, notamment grâce à son expérience.

L’œil de Florent Serra : En général, Richard n’est pas trop gêné par les joueurs comme Altmaier. L’Allemand prend beaucoup de risques, il a un vrai jeu d’attaque, mais peut commettre pas mal de fautes. Il est plutôt en forme dernièrement et il est capable de bien jouer sur terre. Le Français fait bien tourner la balle, il est capable de trouver de l’angle et retourne bien. Je pense qu’il a l’expérience pour remporter ce genre de matchs en demi-finale d’un tournoi. Le seul point d’interrogation pour le Français c’est le physique. On a vu qu’il avait parfois du mal à enchaîner. Mais si ça tient de ce côté-là, je le vois s’imposer. 

Albert Ramos-Vinolas vs Carlos Alcaraz
Pour ceux qui aiment la terre battue, cet affrontement entre deux spécialistes de la surface a de quoi faire saliver. Albert Ramos Vinolas dispute sa 5e demi-finale d’ATP 250 après avoir facilement disposé de Duje Ajdukovic (7-5, 6-4) et Stefano Travaglia (6-2, 6-1). L’Espagnol a retrouvé des couleurs en Croatie puisqu’il n’avait plus remporté le moindre match depuis deux mois, enchaînant six éliminations au premier tour, dont trois sur terre (Parme, Roland Garros et Hambourg). Il affrontera l’étoile montante du tennis mondial, son compatriote Carlos Alcaraz qui ne cesse de progresser et qui a l’occasion, à 18 ans, d’atteindre sa première finale sur le circuit. Alcaraz a dû s’employer pour venir à bout de Lucas Pouille dès le premier tour (3-6, 6-2, 6-2) avant de s’imposer tranquillement contre Andrej Martin (6-3, 6-1). En quart, il a fourni une grosse prestation pour écarter le récent finaliste d’Hambourg, Filip Krajinovic (7-6, 2-6, 6-1). Il partira d’ailleurs très largement favori de cette demie avec un écart de cotes qui semble tout de même un peu disproportionné. Certes Alcaraz propose un très beau tennis et montre de très belles choses ces dernières semaines, mais Ramos Vinolas reste une référence sur terre avec beaucoup d’expérience dans ce genre de rendez-vous. Le voir partir si haut est assez surprenant. Une chose est sûre, Alcaraz a les armes pour battre son compatriote puisqu’il s’était imposé en février 2020 à Rio après un long combat (7-6, 4-6, 7-6). Il ne fera pas non plus de complexe d’infériorité puisqu’il a remporté 5 de ses 8 duels sur terre face au top 50 mondial, une statistique assez incroyable. Depuis un an, Ramos a 4 de ses 9 matchs face à des joueurs mieux classés sur terre.


L'avis de la rédaction
⭐️⭐️⭐️---
⭐️⭐️ Victoire Gasquet
⭐️ Victoire Alcaraz (cote un peu basse)

Pour vous abonner à tous les pronostics de nos tipsters, rendez-vous sur www.tbnpronos.com


Deux mois d'abonnement offerts à TBN Pronos ou Tennis Break News en créant un premier compte sur Zebet grâce à notre lien d'affiliation / Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et utilisez le code TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer ensuite votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.