Richard Gasquet s'est amusé à souligner qu'il avait affronter durant sa carrière André Agassi et Carlos Alcaraz, signe d'une longévité rare au plus haut niveau. Il jouera sa première finale depuis juillet 2018 où il avait perdu à Bastad. Son dernier titre fut remporté quelques semaines avant sur le gazon d'Hertogenbosch. Alcaraz jouera lui sa première finale sur le circuit majeur et sûrement pas la dernière. Il a cette année déjà remporté un Challenger au Portugal mais aura sûrement cette petite pression avant de rentrer sur le court. Car oui, Alcaraz est vraiment un futur très grand. On le savait déjà, mais là, il confirme une belle régularité même si tout n’est parfait. On sent dans son jeu de la maturité. Rappelons qu’il n’a que 18 ans. Il reste sur une statistique assez folle de 14 victoires sur terre battue lors de ses 15 derniers matchs. Sa seule défaite était face à Struff pour son premier Roland Garros.

Cette année, il a déjà remporté deux challengers en Espagne puis au Portugal et fait une demi-finale à Marbella. Costaud cette semaine, il a affiché un mental de gagnant pour se défaire de Pouille, Martin et Krajinovic. Face à ce dernier adversaire, il a su, rester concentré et a joué un tennis agressif dans la dernière manche après la perte de la seconde. En demi-finale face à Ramos, il n’a que très peu tremblé et a poursuivi sur le même rythme que les précédentes rencontres. Il a bien servi avec 71% de premières et a eu une couverture de terrain en défense assez incroyable. Sa vitesse de déplacement est assez folle et il a usé de passings malgré les belles attaques en coup droit du gaucher Ramos. Son talent a ensuite fait le reste. Il retrouvera donc le Français en finale. Auteur d’une semaine sérieuse où il n’a lâché qu’un seul set lors de dernier match. Gasquet avait auparavant dominé Giannessi puis Dzhumur. Vainqueur samedi de sa demi-finale contre Altmaier, Richard Gasquet s'est dit très heureux de retrouver dimanche une finale du circuit ATP, trois ans après sa dernière apparition à ce stade d'une compétition : « Ça fait du bien, c'est sûr. J'ai eu quelques blessures depuis ma dernière finale, il y a trois ans à Bastad, et ce n'était pas facile de revenir à ce stade de la compétition. C'est chouette d'y arriver à Umag, un super endroit. Et je suis content d'avoir l'occasion d'essayer d'aller chercher un titre dimanche. En tout cas, c'est beau pour moi de revenir en finale. Ça fait plaisir. »

Face à l'Allemand, le Français a remonté deux fois un break de retard dans la première manche face à un adversaire puissant mais parfois un peu raide, avant de livrer un tie-break splendide. Au deuxième set, il n'a en revanche jamais entrevu la moindre ouverture, retardant plusieurs fois l'échéance mais lâchant son engagement à la cinquième occasion de l'Allemand, plus solide que ce que son 152ème rang mondial laisserait supposer. Gasquet manqua trois balles de 2-0, écarta une balle de break à 2-2 et creusa l'écart décisif, pour mener 4-2. Il a validé sa place en finale après 3h10 de match. Son jeu au troisième set fût très offensif, il a tout tenté car son physique commençait à s'éteindre : « Au troisième set, je n'avais pas d'autre choix que d'avancer dans le court, parce que j'étais touché, alors j'ai essayé d'être intelligent, de bien servir, de faire les coups qu'il fallait. Je suis bien allé le chercher. » Dans quel état sera le Français qui s'est sorti d'un gros combat de plus de trois heures ? Telle est la question. Solide cette semaine, Richard Gasquet retrouve le goût d'une finale. Il faudra avoir toutefois récupéré de tous ces efforts car un challenge bien plus compliqué l'attend pour cette ultime rencontre. En effet, le talentueux Alcaraz montre beaucoup de caractère et de maturité. Saura-t-il rester calme et serein lors de sa première finale ? La gestion des émotions pour l'Espagnol, le physique pour Gasquet, voilà les clés du match. Niveau talent, ces deux joueurs au style différent se valent.


L'avis de la rédaction : victoire d'Alcaraz (mais cote trop basse)

Pour vous abonner à tous les pronostics de nos tipsters, rendez-vous sur www.tbnpronos.com


Deux mois d'abonnement offerts à TBN Pronos ou Tennis Break News en créant un premier compte sur Zebet grâce à notre lien d'affiliation / Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et utilisez le code TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer ensuite votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.