Ils sont deux à s'être qualifiés pour les quarts de finale du tournoi olympique. Et ce n'est pas un hasard si ce sont les deux meilleurs Français de la saison qui tenteront d'aller chercher une médaille ce jeudi. Ugo Humbert (30ème à la Race) et Jérémy Chardy (53ème à la Race) ont animé ce début de saison avec de très bons résultats sur dur pour Chardy notamment.

Pour rejoindre le dernier carré, Jérémy Chardy devra battre Alexander Zverev. Un adversaire qu'il connaît bien puisque c'est le 6ème duel entre les deux hommes. Même si l'Allemand mène 4-1, il faut préciser que Chardy s'est incliné en 5 sets à Melbourne, 7-6, 7-6 à Shanghai et en 3 sets à Montpellier. Sur dur, le Palois a donc toujours mené la vie dure au numéro 5 mondial. Zverev reste évidemment toujours un joueur compliqué à battre même s’il a parfois quelques passages à vide, de plus en plus rare ces derniers mois. Cette année, il a réalisé une magnifique saison sur toutes les surfaces avec un quart à Melbourne et un titre à Acapulco. Sur terre avec un titre à Madrid et une demi-finale à Roland Garros. Et un 4ème tour à Wimbledon. Sur ses JO, il a sorti le grand jeu avec 3 victoires sans perdre de set. Plutôt logique face à Lu et Galan mais contre Basilashvili, il a impressionné au service avec notamment plus de 90% de points gagnés au service jusqu'au moment de service pour le match. Il a finalement bien digéré le debreak pour s'imposer au jeu décisif face à un Géorgien pourtant très bon. Au-delà des aces (déjà 32 depuis le début du tournoi), il a beaucoup utilisé son revers croisé. Convaincant donc cette semaine, il va retrouver Chardy qui lui aussi, a réalisé un beau début de tournoi. Ce match s’annonce comme un combat de serveur. En effet, le Français a remporté en moyenne 80% de points derrière sa première balle lors de ses trois premiers matchs. Il a déjà inscrit 46 aces sur les premiers tours et semble parfaitement réglé. Il n’hésite pas à vite s’orienter sur son coup droit puissant pour conclure les points. Sur cette surface, il est efficace en 2-3 coups de raquette. Et il devra l'être encore plus face à un Zverev qui semble infranchissable en défense. Après un succès logique contre Barrios, il a ensuite très bien joué face à Karatsev en s’imposant en 3 sets. Au tour précédent, il a également disposé de Broady en 3 sets. Comme il l’a dit à la presse, il était fatigué mais s’est accroché : « Quand je fais cinq sets un jour, le lendemain c'est dur pour moi maintenant ! Mardi, j'ai fait un simple très dur dans la chaleur et le soir j'ai dû faire le double. Ce mercredi, j'avais mal partout. L'énergie n'était pas là dès le début du match. Ce n'était pas facile. Au milieu du deuxième set, j'ai eu un bon coup de barre. J'étais vraiment dans le dur. Lui jouait bien et ne ratait pas, il n'y avait pas grand-chose à faire. Les dix minutes de pause m'ont fait du bien. J'ai pu me changer, reprendre de la lucidité. Je me suis dit : "Il ne reste plus qu'un set, il faut tout donner", même si les jambes brûlaient. J'ai essayé de mettre beaucoup d'intensité dès le retour. J'ai fait un bon jeu pour breaker et j'ai enchaîné. Je n'étais pas super bien physiquement mais j'ai serré les dents. J'ai été chercher ma victoire. C'est génial d'être en quart. Je suis super heureux d'être ici. C'est un rêve de participer aux Jeux Olympiques. J'aurai plein de souvenirs, sur le court et en dehors. Je profite au maximum, c'est peut-être mes premiers et derniers Jeux ! » Cela sera difficile face à Zverev mais le Français est capable de renverser des montagnes !

L'autre tricolore aura un match up un peu plus à sa portée face à un Karen Khachanov, proche de lui au classement (25ème vs 28ème). Bien qu'il soit très loin du niveau de Zverev, le Russe est dans une bonne forme depuis Wimbledon où il semble avoir retrouvé sa qualité tennistique. Il est sur une série de 7 victoires lors des 8 dernières rencontres. Sur les premiers tours à Tokyo, il s’est imposé face à Nishioka en 3 sets. Toujours accrocheur et jamais facile à manœuvrer, le Japonais qui jouait à domicile avait pourtant remporté le premier set avant de craquer face à la puissance en fond de court de Khachanov. Au second tour, il a été très bon en ne concédant aucune balle de break et ne perdant qu’un seul point sur son service lors de la seconde manche. Au 3ème tour, le match fût plus ouvert face à Schwartzman. Il a beaucoup subi face au jeu agressif du petit Argentin mais il a réussi a mieux gérer ses temps forts. Il a également sauvé pas moins de 10 balles de breaks sur 12 … Au service, il a réussi 13 aces qui lui ont offert des points gratuits. Il retrouvera le Français Ugo Humbert qui réalise un très beau parcours jusqu’à présent. Il reste sur une seule défaite lors des 10 derniers matchs. Son premier tour a été tout en gestion face à Andujar même si le premier set a été conclu au tie-break. Au second tour, il a eu très chaud face à Kecmanovic en étant dominé une partie du match mais il a réussi a remporté le second set au tie-break et à breaker à 5-5 dans la manche décisive. En huitièmes, il était opposé à Tsitsipas. Pas favori, le Français a rendu une belle copie et a su être solide mentalement face à un top joueur mondial. Une rencontre qui va forcément lui donner encore plus confiance avant ce quart de finale. La rencontre risque d’être très serrée. Nous avons à faire à deux bons serveurs en forme en ce moment. Ils restent sur de belles performances mais Ugo est capable d’élever son niveau de jeu et est un peu plus régulier sur la longueur d’un match que le Russe. Les bookmakers les mettent dos à dos à 50/50. Voilà donc sur le papier une vraie chance de médaille pour la France !

Le numéro un mondial va-t-il nous offrir une nouvelle démonstration ? En 20 confrontations, Kei Nishikori n’en a remporté que deux et c’était il y a déjà bien longtemps en 2011 et 2014. Depuis Djokovic a été impitoyable. Après avoir remporté Belgrade, Roland Garros puis Wimbledon, il s’attaque maintenant au jeux Olympiques. Il en est à 21 victoires consécutives. Sa dernière défaite remonte à Rome face à Nadal. Il n’a pas perdu de set pour le moment mais a affronté des joueurs largement à sa portée. Il a dominé Dellien, Struff et Davidovich Fokina facilement. Il est extrêmement difficile de poser des soucis à Djokovic tant son niveau de concentration est exceptionnel. Il est aussi physiquement très bien préparé et les conditions climatiques n’ont pas l’air de le déranger. Il affrontera Nishikori qui joue à domicile mais sans public. Il y a du mieux dans le jeu du Japonnais et physiquement on le sent avoir récupérer avec l’enchaînement des matchs, une condition physique plus performante qu’auparavant. Il a joué un match référence face à Rublev, en le dominant en 2 sets au premier tour. Face à Giron au second tour, il a dû s’employer mais a su faire la différence dans le troisième set avec un jeu offensif qui a fait courir son adversaire. Il a parfaitement manœuvrer du fond de court en variant énormément. Au tour précédent face à Ivashka, il a également été très offensif, se procurant 11 balles de breaks. Après un premier set accroché, il a affligé à ce dernier un cinglant 6-0. Djokovic est logiquement favori. Il est évidemment armé et missionné pour le titre et a cet objectif en ligne de mire. La tâche s'annonce difficile pour le Japonais qui fait tout moins bien que le Serbe.

Carreno et Medvedev se retrouvent pour la cinquième fois. Medvedev mène 3-1 face à l’Espagnol dont l'unique victoire remonte à 2018, bien avant que le Russe se fixe dans le top 10. Medvedev est aujourd'hui numéro deux mondial et partira logiquement favori sur une surface où il affiche 73% de victoires. Son bilan cette année est de 16 victoires pour seulement 2 défaites sur dur. Il n’a perdu qu’un seul set face à Fognini mais dans des conditions insoutenables. Le Russe a souffert physiquement mais s'en est sorti. Il reste sur 11 victoires lors de ses 12 derniers matchs. On le sent motivé à l’idée de faire un bon tournoi et surtout d'aller chercher une médaille. Son adversaire est également en forme puisqu’il vient de remporter le tournoi de Hambourg sur terre battue. Il en est à 7 succès d’affilée. Il a eu un début de tournoi assez simple tout de même avec des victoires face à Sandgren et Koepfer. Son match au second tour face à Cilic fut plus disputé étant donné que Cilic a plutôt été bon sur ses mises en jeu. Il a tout de même trouvé la clé de la victoire car Carreno Busta est un joueur régulier dans l’échange et qui commet peu de fautes. Medvedev sur cette surface est un joueur difficile à battre. Il sert bien et gère bien la bataille du fond de court. Carreno Busta pourrait aussi payer l’enchaînement des rencontres ces derniers temps. C'est un match très intéressant parce que l'Espagnol a évidemment le niveau de jeu en ce moment pour créer l'exploit. D'ailleurs, les bookmakers se méfient de lui et lui donnent une cote assez juste, bien inférieure à celle de Fognini ou Bublik précédemment. Le physique entrera forcément en ligne de compte puisque ces deux joueurs aiment épuiser leurs adversaires... Méfiance donc pour Medvedev même si sur le papier, il part logiquement favori.


Pour vous abonner à tous les pronostics de nos tipsters, rendez-vous sur www.tbnpronos.com


Deux mois d'abonnement offerts à TBN Pronos ou Tennis Break News en créant un premier compte sur Zebet grâce à notre lien d'affiliation / Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir un nouveau compte Zebet et utilisez le code TBN150 au moment de la création du nouveau compte (venir à en message privé sur twitter ou facebook pour récupérer ensuite votre code promo)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BONUS-BLEU-1-1024x576.jpg.