Elise Mertens a entamé sa tournée aux US avec une victoire sur Kristina Mladenovic au premier tour. Une entrée en matière pas très rassurante pour une joueuse qui aura des points à défendre du côté de Cincinnati (demi-finale 2020) ou de l’US Open (quart de finale 2020). Elle est un peu à la peine depuis la saison sur gazon avec très peu de victoires de référence. Une défaite au premier tour des J.O. un peu inattendue pour le coup. Un match très brouillon pour son 1er tour à San José avec un service ô combien handicapant avec 13 doubles fautes. Mais une première balle et des aces qui lui ont permis de compenser ses lacunes qui auraient pu lui coûter cher. Dans le jeu, elle reste fidèle à elle-même avec une grosse couverture de terrain avec un jeu très varié sur le plan offensif ou défensif. Elle devra gommer ses déchets au service et dans le jeu pour croire en ses chances dans ce quart de finale. Elle retrouvera une adversaire de taille du nom de Yiula Putintseva. La Kazakhe a impressionné au 1er tour en sortant Donna Vekic d’une main de maître. Au 2nd tour face à Tomljanovic, c’était un match très laborieux. Une Australienne très solide entreprenante par rapport à la Kazakhe qui fût dans le dur pendant 1 set et demi. Elle a su faire tourner le match en fin de seconde manche au forceps en écartant 3 balles de break à 5-5. Une abnégation et une combativité qui lui sont propre. La ressemblance avec Cibulkova est flagrante dans le jeu, le caractère et l’envie sur le court. Une joueuse qui est partout en utilisant beaucoup de variation avec des slices, des amortis et des frappes très bien grattées. Un match qui annonce un combat du fond du court. Deux joueuses qui ne lâchent rien sur le court. Cette rencontre devrait se jouer sur des détails en passant par la qualité de service. Les books voient la Belge largement favorite de la rencontre. Attention à la Kazakhe qui a l’abnégation et surtout la variété pour gêner Elise Mertens. Si elle arrive à mettre en place son petit jeu d’amortis et de slice, cela peut bien l’aider.


Ana Konjuh vs Shuai Zhang
L’ex-membre du top 100 à seulement 16 ans est de retour dans les starting-blocks depuis cette année. Ana Konjuh a la chance d’officialiser son retour dans le top 100 avec ce tournoi de San José. Une remontée au classement juste incroyable pour une joueuse qui revient après 4 opérations du coude. Elle était 1283ème au classement à la fin 2019. Un tournoi de San de José où elle monte en puissance après un premier tour compliqué face à la redoutable Marie Bouzkova. Une victoire qui lui a fait le plus grand bien pour venir disposer d’Alison Riske au second tour avec un tennis bien plus en place. Un service bien rodé avec une véritable efficacité sur sa 1ère balle. Une joueuse redoutable sur dur avec sa puissance de frappe et ses qualités de retour. Une attaquante qui aime prendre chaque échange à son compte. Elle va retrouver une joueuse au style offensive. Shuai Zhang retrouve des couleurs depuis la saison sur gazon avec une finale à Nottingham. Elle a atteint une seconde demi-finale cette année du côté de Palerme fin juillet. Elle retrouve donc le dur qui est l’une de ses surfaces préférées avec son jeu vers l’avant. Deux premiers tours très bien maîtrisés en disposant d’Emma Raducanu au premier tour puis Madison Keys avec aucun set perdu. La Chinoise base son jeu sur sa grosse première balle et son agressivité en retour. Ses deux précédentes adversaires en ont fait les frais avec en moyenne 61% de points derrière les secondes balles adverses. Elle aime la filière courte en cherchant des bonnes zones dès les premiers coups de raquette. Nul doute que cette affiche laissera place à la filière courte. Laquelle des deux joueuses ira chercher une place en demi-finale ? La Croate a tous les arguments pour venir consolider son retour dans le top en venant s’imposer dans cette rencontre. Les books la voient comme légère favorite de cette rencontre. Elle a plus l’habitude de ce genre de rencontre contre des adversaires agressive et puissante contrairement à la Chinoise qui peut vite flancher face à une joueuse qui ne la laisse pas installer son jeu et la laisse en situation défensive à l’image de Danielle Collins à Palerme. Ana Konjuh monte en puissance et devrait continuer son ascension vers une demi-finale en cherchant à prendre les devants pour faire subir sa loi à Shuai Zhang.


Danielle Collins vs Elena Rybakina
Danielle Collins est au meilleur de sa forme. Depuis son opération avant Roland-Garros, elle a déclaré se sentir plus libérée avec l’envie de profiter de chaque moment sur le court. Cela se voit dans ses dernières performances avec un premier titre à Palerme, une demi-finale à Budapest. Elle va donc jouer son 3ème quart de finale de suite en trois tournois. Un bilan de 10 victoires pour une seule défaite (sur blessure) en 11 rencontres. Avec son caractère de feu, elle ne fait pas dans la demi-mesure dans son jeu. Agressive et puissante, cette pure attaquante cherche à asphyxier son adversaire. Deux grosses prestations pour se défaire de ses deux compatriotes Shelby Rogers et Sloane Stephens. Au second tour, elle a vraiment bataillé pour s’imposer. Une victoire qui peut lui donner encore plus de confiance avant son quart de finale. Elle va retrouver l’une des sensations des J.O. de Tokyo. Elena Rybakina enchaîne ici à San José. Une semaine après sa défaite face à Elina Svitolina lors du match pour la médaille de bronze. La Kazakhe retrouve ses standards de début d’année 2020 depuis Roland-Garros avec un premier quart de finale en Grand Chelem. Puis, elle a su enchaîner sur la saison sur gazon avec une demi-finale à Eastbourne et un huitième de finale à Wimbledon. Une joueuse capable de très bien jouer sur toutes les surfaces et encore plus sur dur. Une entrée en matière compliquée au 1er set face à Liu Claire pour dérouler par la suite en ne laissant que deux petits jeux à son adversaire en deux sets. Un jeu tout en puissance en jouant vers l’avant. Son service est son coup fort avec une véritable efficacité sur première balle et de la variété sur sa seconde balle. Dans le jeu, elle est capable de tenir les échanges avec de bons déplacements malgré sa grande taille. Elle l’a prouvé face à Donna Vekic, Muguruza ou encore Belinda Bencic à Tokyo. Un match qui s’annonce électrique entre deux joueuses en confiance ces dernières semaines. La détermination et la rage de l’Américaine face à la puissance et la sérénité kazakhe. Difficile de sortir une gagnante de cette rencontre. Danielle Collins enchaîne beaucoup en montrant quelques lacunes au second tour. Elena Rybakina a été impressionnante sur ses deux derniers sets en trouvant son rythme. Les books voient la Kazakhe comme légère favorite de la rencontre. Un statut logique avec sa performance au Japon. Elle devrait faire le job lors de ce quart de finale grâce à son service efficace et appliqué qui devrait lui permettre d’être tranquille sur ses mises en jeu. Elle pourra venir mettre une pression constante sur les mises en jeu de son adversaire qui n’a pas le même service qu’elle. On sera sur de la filière courte, Rybakina a bien plus d’atouts au service et au retour pour venir prendre les devants.


L'avis de la rédaction : Victoire Konjuh, Victoire Rybakina, 1 set Putintseva