Hors Grand Chelem, Grigor Dimitrov n'avait plus enchaîné trois succès sur dur depuis Acapulco en février 2020 où il s'était incliné en demi-finale contre Rafael Nadal. Le Bulgare court après une finale depuis février 2018 à Rotterdam et un nouveau titre depuis le Masters fin 2017. Il a réussi un premier tour sérieux face à Fucsovics et une victoire au finish dans le troisième. Il a ensuite logiquement dominé Holmgren, 901ème au classement. Face à Karatsev, il a su élever son niveau de jeu grâce à son revers décroisé. Il a parfaitement retourné le lourd service du Russe en trouvant des zones très intéressantes. Aussi, il n'a pas hésité à abuser de slices qui ont vraiment gêné les offensives de Karatsev. Son jeu vers l’avant s’est aussi conclu par des montées au filet bien senties. Ce match va lui faire du bien car on le sent en bonne confiance cette semaine. Il était nettement moins percutant à Washington et à Toronto où il avait échoué au premier tour. Sa saison reste moyenne quand on connaît les capacités et le niveau de jeu qu’il est capable d’atteindre. Son bilan de 18 victoires pour 14 défaites est nettement insuffisant. Il devra sortir un gros match face à Casper Ruud, qui est pourtant adepte de terre battue. Mais le Norvégien a prouvé qu’il pouvait être performant sur dur également. A 22 ans, il signe la plus belle saison de sa jeune carrière et se pose en candidat pour le tournoi des Maîtres à Turin. Il affiche 46 succès en 2021 dont quatre titres sur terre battue à Genève, Bastad, Gstaad et Kitzbuhel. Sur dur, il a montré de belles choses à Toronto et Cincinnati avec deux quarts de finale. Ses qualités de déplacement et sa capacité à couvrir parfaitement l’ensemble du terrain est une grosse force. Il joue juste et c’est un véritable combattant sur le court. Cette semaine, il a facilement disposé de Murray et Sonego en deux manches. Tête de série numéro 2 du tournoi et 10ème au classement mondial, il ambitionne encore de progresser. Emballé par le jeu proposé par Casper Ruud sur dur à San Diego, Patrick McEnroe estime que le Norvégien a les qualités pour remporter un Grand Chelem d’ici 2024...

L’œil de Florent Serra : Sur dur, Casper Ruud est en train de confirmer tout son talent et il prouve qu’il est capable d’être performant sur toutes les surfaces désormais. Mais je me méfie quand même beaucoup de Dimitrov, même s’il réalise une saison assez moyenne. Il a beaucoup d’expérience sur cette surface et il a les armes pour gêner Ruud. Il slice, il fait des petites amorties, il va faire l’avant, il prend tôt et dispose de beaucoup de variations dans son jeu. Après, il peut être un peu irrégulier, mais je trouve qu’il est plutôt bon sur les fins de tournois. Sur terre battue, j’aurais trouvé les cotes logiques, mais sur dur, j’aurais mis maximum du 60/40 vu la forme de Dimitrov cette semaine. À 2.90, je suis tenté par Dimitrov qui me semble capable de faire quelque chose dans ce match. À l’inverse, la cote de Ruud est trop basse à mon goût.


Rublev vs Norrie
Seconde confrontation entre ces deux joueurs. Rublev l'avait emporté il y a un an à St Petersburg en deux sets. Cette semaine, Rublev affiche un bon niveau de jeu en ayant dominé ses deux premiers tours en deux sets. Tout d’abord, Nakashima a subi la puissance du Russe en ne marquant que trois jeux dans le match. Au tour précédent, il a dominé Schwartzman. Une semaine après leur match à Boston à la Laver Cup, Rublev et Schwartzman se retrouvaient à San Diego. C’est le Russe qui est sorti vainqueur de la rencontre en deux sets secs. Très agressif dans le jeu avec son lourd coup droit, il a fait mal au petit Argentin, pourtant très bon défenseur. On ne l’a pas senti énervé ou sortir de son match comme il a parfois l’habitude de faire, serein, déterminé dans son tennis. Tête de série numéro 1 du tournoi, il s’annonce comme l’un des favoris et affiche de belles ambitions dans son jeu cette semaine. Il faut dire qu’il réalise une superbe saison 2021 avec 48 succès pour 15 revers. Cette saison, il a remporté Rotterdam mais fait aussi trois autres finales. Face à lui, Norrie est l’un des joueurs à retenir sur cette saison 2021. Le gaucher britannique a en effet passé un cap cette saison. Sa régularité et sa capacité à jouer juste cette saison ont été un régal. Son bilan de 44 victoires pour 19 victoires est assez parlant. Une très bonne saison sur dur tout d’abord avec un quart de finale à Delray Beach et un titre à Los Cabos. Ensuite, une bonne saison sur terre avec deux finales à Estoril et Lyon. Un peu plus fatigué ces dernières semaines avec l’accumulation des tournois, il restait sur 4 défaites de rang avant de venir en Californie. Sans encaisser un seul set, le voici en demi-finale. Il a dominé Koepfer et Evans avant de faire tomber Shapovalov. En quart, face à ce dernier, la mission semblait difficile pour le Britannique, même s'il avait battu le Canadien lors de leur unique confrontation. Au final, Norrie a livré un match presque parfait pour expédier le Canadien en à peine plus d'une heure. Rublev partira logiquement favori mais méfiance ! Norrie est un guerrier, il est dans la meilleure saison de sa vie et sa régularité dans le jeu perturbera forcément l’artilleur Russe. Toutefois, Norrie ne compte que deux victoires face au top 10 en 17 duels.

L’œil de Florent Serra : C’est une belle opposition de style. Rublev est un rouleau compresseur, il frappe très fort et asphyxie ses adversaires. Quand il a du temps, c’est un joueur très fatigant à jouer. En face, Cameron Norrie ne paye pas de mine parce qu’il manque un peu de puissance, mais il est gaucher, il ralentit le jeu et il court pas mal. Il a un coup droit croisé qui rebondit haut et qui est difficile à attaquer. C’est également un bon contreur donc le Russe ne devra pas se précipiter. Il ne faudra pas tenter le coup gagnant trop vite. Ce ne sera pas un match facile à gérer pour Rublev. Le seul point noir pour le Britannique c’est que lorsqu’il est opposé à un joueur avec une telle puissance, il a quelques limites. Je ne le vois pas créer l’exploit sur ce match.


L'avis de la rédaction : Victoire Rublev / Dimitrov 1 set