Shelby Rogers vient de réaliser l’exploit de faire tomber Leylah Fernandez au terme d’un huitième de finale totalement dingue. Un exploit dans la lignée de son succès face à Ashleigh Barty à l’US Open même si battre la numéro une mondiale est incomparable. L’US Open fût son tournoi de renaissance après une période compliquée entre fin février et fin août. Elle atteint donc le stade des quarts de finale pour la seconde fois de l’année et la première fois dans un tournoi WTA1000. Une victoire au bout du bout après avoir sauvée 10 balles de break sur 11 dans le 3ème set, elle a su s’imposer au forceps dans le tie break décisif. Cette joueuse au style offensif mais aussi varié s'appuie sur son service qui reste l’une de ses armes principales. Elle se verrait bien continuer cette belle aventure. Attention quand même au physique après avoir beaucoup donné sur le court hier, également sur le moment émotionnel. À l’US Open, ce fut aussi le cas et elle avait été balayée par Emma Raducanu au tour suivant.

Elle aura fort à faire en retrouvant Jelena Ostapenko sur son chemin. La Lettone connaît une année bien meilleure depuis la saison sur gazon avec un titre du côté d’Eastbourne et une finale au Luxembourg en septembre dernier. Elle rejoint les quarts de finale d’un WTA1000 pour la première fois cette saison. Elle a su se défaire avec autorité et application de la Polonaise Iga Swiatek. Sa force est véritablement sa qualité de retour. Elle peut avoir du mal sur certaines mises en jeu mais elle est capable de se reprendre sur le jeu de retour suivant. Elle a une très belle lecture de jeu et une vraie profondeur balle qui peut faire mal avec sa puissance de frappe.

C'est un duel entre deux joueuses offensives même si Shelby Rogers possède un jeu moins à risque et plus varié. Les bookmakers voient Jelena Ostapenko comme favorite de la rencontre. Un statut logique au vu de ses dernières performances et de son classement. Jelena reste tout de même imprévisible avec une capacité de sortir d’un match toute seule. En tout cas, la clé du match est dans sa raquette. Pour poser de gros problèmes à Shelby Rogers, elle va devoir mettre l'Américaine sur la défensive sous peine de partir trop souvent à la faute. Les conditions de jeu lentes favorisent toutefois sur le papier le jeu de la Lettone.


Vika Azarenka vs Jessica Pegula

Vika Azarenka est l’une des deux joueuses qui fut n°1 mondiale étant encore en course pour le titre à Indian Wells. Trois tours globalement sérieux avec un premier tour où elle a su se reprendre après avoir été menée 5-2 dans le 1er set face à Magda Linette. Par la suite, elle a su se défaire de Petra Kvitova complètement fatiguée de sa saison et bien contente d’en avoir fini avec 2021. Hier, elle a su se défaire sans trop d’encombres de l’une des surprises du tournoi qui est sa compatriote Sasnovich, tombeuse d’Emma Raducanu et Simona Halep. Gagnante de l’édition 2012 et 2016, Vika retrouve le stade des quarts de finale avec un jeu toujours aussi percutant et en rythme qui lui permet de mener les débats.

Elle va retrouver l’une des joueuses qui impressionne depuis le début du tournoi. Jessica Pegula n’a pas traîné sur les courts avec un total de 3h12 en trois matchs. Elle a tout simplement balayé ses trois adversaires avec notamment ce sévère 6-1, 6-1 infligé à Elina Svitolina. Elle est dans la continuité de son année exceptionnelle aux côtés de David Witt, ex-coach de Venus Williams de 2007 à 2018. Elle va connaître son 4ème quart de finale dans un WTA100 après ceux de Dubaï, Rome et Montréal. Elle est pleine de maîtrise et d’agressivité mais aussi entreprenante et cela commence dès le retour avec une faculté à bien lire les trajectoires en trouvant toujours des zones tranchantes avec une puissance naturelle sur ses frappes. Elle est difficile à bouger avec une grosse couverture de terrain.

Les bookmakers voient donc l’Américaine favorite de la rencontre. Un statut qui semble justifié par sa forme actuelle et sur toute la saison. Jessica Pegula n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires et devrait de nouveau poser des problèmes à Vika Azarenka qu’elle a déjà battue en début année en Australie. Sa qualité de retour sera un atout majeur dans cette rencontre face à une Biélorusse qui ne possède pas un pourcentage de première balle très haut. Pegula est encore en course pour les WTA FINALS mais vise toujours un premier titre sur le circuit cette année. Sur le plan tactique et physique, elle a des arguments pour se défaire de l'ancienne numéro une mondiale à condition qu'elle parvienne à emmener Azarenka dans des longs rallyes.

Pour suivre l'auteur de cet article sur twitter : https://twitter.com/WTAntho