Cette statistique semble incroyable pour un joueur du top 50 mondial qui présente des aptitudes pour bien figurer sur les surfaces rapides. Mais Jan-Lennard Struff va tenter ce mercredi face à Bublik de gagner deux matchs d'affilée sur dur sur un tournoi ATP. Il faut remonter à l'US Open 2020 pour voir l'Allemand réussir cela : 19 tournois consécutifs où il a perdu soit dès son premier match, soit dès son deuxième match. 19 tournois où il a perdu 10 fois en position de favori et battu seulement 2 top 50 en 11 duels. Par chance, il affronte l'un des top 50 les plus irréguliers du circuit. Le Kazakh avait pourtant très bien débuté l'année mais cet été, il compte 8 défaites pour 6 victoires. Il a perdu 3 fois en position de favori contre Sock, Kwon et Marchenko mais dans le contenu, on retrouve un peu le Bublik nonchalant des dernières saisons.

Lequel de ces deux serveurs va s’en sortir ? Si Struff présente un meilleur bilan en indoor avec 83% de ses mises en jeu remportés contre 79% pour Bublik, l'Allemand est en perdition depuis un an avec seulement 68% de ses jeux remportés alors que Bublik se maintient à 79%. Voilà qui peut expliquer un léger avantage donné au Kazakh par les bookmakers. Lors de son premier tour face à Duckworth, joueur en forme cette saison, Struff a d'abord souffert pour finalement renverser le match et s'imposer en deux sets. Une première balle défaillante (53%) mais assez puissante pour faire mal dans les moments importants. Ce match s’annonce ouvert. Cette victoire pourrait donner de la confiance à Struff qui doit être motivé à l'idée de mettre fin à cette période de doute et d'échecs. Alors que Struff était donné largement outsider, sa cote n'a fait que chuter avant que le match soit retiré du marché par les bookmakers français. Il vient de revenir sur Winamax à 2.00


Logiquement, Andrey Rublev (6ème mondial) partira favori face à Ivashka (46ème). Il devra toutefois se méfier de ce dernier qui réalise la meilleure saison de sa carrière. Rublev a remporté le premier affrontement en 2019 ici-même à St-Petersbourg mais le Biélorusse a beaucoup progressé et emmagasiné de la confiance cette saison avec sa première victoire contre un top (Zverev à Hambourg) et un match en 5 sets à l'US Open contre Berrettini. Rublev n'aura donc qu'un tout petit avantage psychologique, d'autant plus qu'il est un peu moins bien ces dernières semaines. Après sa finale à Cincinnati face à Zverev, il a enchaîné avec une demi-finale à San Diego. Mais il a ensuite échoué à Indian Wells face à Paul et au premier tour de Moscou face à Mannarino. Deux réelles contre-performances qu’il souhaitera gommer. Rappelons tout de même que le Russe réalise une magnifique saison avec 49 victoires pour 18 défaites avec 5 finales dont deux titres. Face à lui, Ivashka lui opposera une belle opposition. Il affiche un beau bilan de 42 victoires pour 19 défaites en 2021. Il a même décroché son premier titre sur le circuit principal à Winston Salem en août. Son style de jeu régulier et propre sans fioritures lui a permis de dominé également des joueurs tels que Cilic, Carreno, Dimitrov, Monfils. Il a joué un premier tour solide face à Djere en 1h15. Il a tenu son service durant tout le match sans le lâcher. Rublev avec son jeu offensif devrait le mettre en difficulté mais il devra éviter d’aller à la faute trop vite face à un joueur qui peut contenir et contrer les balles puissances du Russe.