On n'arrête plus Hugo Gaston qui semble transporté dès qu'il joue devant un public français tout acquis à sa cause. Après des qualifications surprenantes où il a battu Kevin Anderson et Lorenzo Musetti, puis une victoire sur Arthur Rinderknech, il a trouvé les ressources nécessaires pour créer l’exploit contre Pablo Carreno Busta, sa troisième victoire (en six matchs) face à un Top 20, et la première sur dur. Il sera opposé à l’un des hommes en forme du moment, Carlos Alcaraz, qui surprend par sa rapidité d’adaptation à l’indoor. Demi-finaliste à Vienne, il a fait tomber Jannik Sinner au terme d’un match plein (7-6, 7-5), preuve que le jeune Espagnol n’est plus très loin du Top 10 mondial en termes de niveau de jeu et de régularité. Réussira-t-il à éviter le piège tendu par Gaston ? En tout cas, il a plutôt bien réussi face aux joueurs classés au-delà du Top 100 cette saison avec 8 victoires en 10 matchs (battu par Erler et Murray). Il a, pour l’instant, remporté 100% de ses matchs sur dur contre les petits gabarits (dont Dan Evans la semaine dernière).

L’œil de Florent Serra : La différence avec son match contre Carreno Busta, c’est qu’Alcaraz va mieux servir et que ce sera encore la vitesse au-dessus au niveau de la percussion. De ce qu’on a vu jusqu’à maintenant, l’Espagnol sait se montrer patient face à ce genre de joueurs qui lui font la « tambouille ». Malgré tout, à Bercy, je sens le Français capable de reproduire un nouveau bon match. Je le vois capable de faire un peu déjouer Alcaraz. L’Espagnol a assez de confiance et de puissance pour ne pas se faire embourber trop longtemps par le jeu si atypique du Français. Attention toutefois si Hugo est capable physiquement de jouer son meilleur tennis, le public pourrait être un facteur déterminant et pousser le Français à s'accrocher du moins pendant un set.


Cameron Norrie vs Taylor Fritz
C’est un duel entre deux joueurs dans une très bonne dynamique auquel nous aurons droit pour ce 3e tour. Cameron Norrie n’a pas baissé de pied après son titre à Indian Wells et semble tout aussi à l’aise en indoor au vu de ses victoires faciles sur Delbonis (6-2, 6-1) et Opelka (6-3, 6-4). Le Britannique est d’une incroyable régularité et a même remporté 26 des 31 matchs qu’il a disputés en position de favori depuis le Masters de Miami. Il retrouvera Taylor Fritz pour la 3e fois de la saison (victoire de Fritz à Miami et de Norrie à Los Cabos) et même la 8e fois depuis le début de sa carrière. Un affrontement qui accouche souvent sur un gros combat (5 des 7 matchs se sont conclus en trois sets). L’Américain joue aussi un très bon tennis actuellement et s’est même offert Matteo Berrettini, Alexander Zverev, Jannik Sinner et Andrey Rublev lors des 12 derniers matchs (bilan de 10 victoires pour 2 défaites). Finaliste à Saint-Pétersbourg, il a dû produire deux bons matchs pour s’imposer contre Sonego (3-6, 6-2, 6-3) et donc Rublev (7-5, 7-6). Cette saison, Fritz présente un excellent bilan de 7 victoires en 10 matchs sur dur contre le Top 20, mais il a un peu moins de réussite face aux gauchers en 2021 puisqu’il reste sur cinq défaites consécutives contre ce type de joueurs (41% de victoires en carrière sur cette surface). La forme des deux hommes pourrait nous offrir, une nouvelle fois, un très beau combat. Avec la défaite de Jannik Sinner, Norrie peut désormais envisager une qualification pour le Masters ! avoir une motivation supplémentaire dans l’optique du Masters. En cas de victoire contre Fritz, Norrie dépasserait Sinner et grimperait à la 9ème place juste derrière Hurkacz et Ruud. Petit problème, il devra aussi battre Novak Djokovic (ou Gaël Monfils) au tour suivant tout en espérant une défaite de Ruud ou Hurkacz.

L’œil de Florent Serra : On commence à bien le connaître, mais Norrie ne cesse de me surprendre. Il ne joue pas super vite, mais il a une superbe couverture de terrain, il est très bon dans les changements de rythme et sa patte gauche fait souvent du dégât. Tactiquement je le trouve aussi très fort. On a deux hommes très en forme avec Fritz qui enchaîne très bien et qui joue à un très bon niveau actuellement. En indoor, je pense qu’il faut se méfier de l’Américain. Il a la percussion en coup droit qui peut gêner Norrie, mais le Britannique a les armes pour l’empêcher de tourner autour de son revers avec son jeu de gaucher en jouant notamment son coup droit long de la ligne qu’il masque très bien. C’est un match très ouvert selon moi, j’aurai mis un 50-50 ou un léger avantage pour Norrie. Je trouve les cotes un peu trop éloignées. Au-dessus de 2.10, la cote de Fritz est intéressante.


Alexei Popyrin vs James Duckworth
Alexei Popyrin, lucky loser, a joué sans pression face à son compatriote Alex De Minaur (6-3, 6-0) et a profité de l’abandon de Stefanos Tsitsipas pour se hisser pour la 2e fois de sa carrière au 3e tour d’un Masters 1000. Sa puissance au service et en coup droit en font un bon joueur d’indoor, tout comme son adversaire James Duckworth qui a obtenu les meilleurs résultats de sa saison sur cette surface (finale à Nur Sultan, quart à Sofia). En 2021, Duckworth a eu du mal à s’imposer face aux grands serveurs. En carrière, il présente même un bilan de 15 défaites en 20 matchs contre les joueurs de plus d’1m93.

L’œil de Florent Serra : Je me méfie de Popyrin en indoor. Oui c’est un joueur imprévisible, mais quand il frappe, ça fait mal. Il va falloir que Duckworth arrive à le contrer et ça ne sera pas chose facile. L’Australien est lucky loser et n’a rien à perdre, je le vois bien continuer sur sa lancée. Il partait bien contre Tsitsipas d’ailleurs et avait été costaud contre De Minaur. Popyrin va sortir Duckworth de son schéma de jeu habituel de fond de court et je pense que ça peut tourner à son avantage. Personnellement, je trouve les cotes logiques et je vois Popyrin s'imposer.


Titré à Vienne pour son retour en indoor, Alexander Zverev a bien géré son entrée en lice contre Dusan Lajovic. En indoor, l’Allemand se fait très, très rarement surprendre par des joueurs classés en dehors du Top 10 puisqu’il reste sur une série de 17 victoires lors des 18 derniers matchs. Mais en face, Grigor Dimitrov n’est pas n’importe quel joueur et revient très fort en cette fin de saison, même s’il a eu un peu de mal à battre Richard Gasquet (6-1, 4-6, 6-2) et Karen Khachanov (4-6, 6-2, 6-0). Face aux tops joueurs, le Bulgare et ancien n°3 mondial arrive souvent à élever son niveau de jeu, surtout sur dur. Cette saison par exemple, Dimitrov a remporté deux des quatre matchs qu’il a joués face au Top 5 (vainqueur de Thiem à l’Open d’Australie et de Medvedev à Indian Wells). Depuis 2017, il a même remporté 50% de ses duels contre les cinq meilleurs joueurs mondiaux. Dans ce genre d'affiche, le Bulgare joue souvent relâché et pourrait être en mesure de poser des problèmes à Zverev. Mais l'Allemand propose un tel niveau de jeu en ce moment que c'est difficile de l'imaginer passer au travers.

Alors qu’il disputait son premier tournoi depuis sa défaite en finale de l’US Open, Novak Djokovic a eu un peu de mal à se défaire de Marton Fucsovics (6-2, 4-6, 6-3) au premier tour, mais rien d’alarmant pour un match de reprise. N’oublions pas qu’il dispute son tout premier match en indoor de la saison. Même s’il n’est pas à son meilleur niveau, il a de la marge sur quasiment tous les joueurs de la planète en dehors du Top 5 et en aura également contre Gaël Monfils. D’autant plus que le Français n’a jamais réussi à battre le Serbe en carrière en… 17 confrontations. Monfils aurait dû le battre en 2020 juste avant la pandémie mais il ne semble pas en mesure en ce moment de réaliser un tel exploit.

Enfin dans leur quête de Masters, il serait très surprenant de voir Casper Ruud et Hubert Hurkacz passer au travers face à Giron et Koepfer. Le niveau de jeu du Norvégien et du Polonais devrait leur permettre de passer ce tour et quasiment valider leur billet pour Turin.