Sur le papier, ce match entre Novak Djokovic et Casper Ruud semble être le plus « déséquilibré » du tournoi entre la tête de série n°1 et le joueur le moins expérimenté sur dur parmi les 8 présents à Turin. Mais si les matchs se gagnaient sur le papier, ça se saurait. Sur la deuxième moitié de saison, Novak Djokovic a géré son corps, ne prenant part qu’à cinq tournois entre le mois de juin et le Masters. Cela ne l’a pas empêché d’être titré à Roland Garros, à Wimbledon, à Bercy et d’atteindre la finale de l’US Open. « Je me sens plus frais. J’ai joué moins de matchs que lors des années précédentes. Beaucoup de tournois ont été épuisants, surtout les Grands Chelems, pas seulement physiquement, mais aussi mentalement en raison de la pression liée à l’histoire. Ça m’a pris beaucoup d’énergie. J’avais besoin d’un break. J’ai bien débuté à Paris et j’espère faire la même chose à Turin. Parfois, vous n’avez plus trop d’essence dans le moteur, mais tu dois jouer cinq gros matchs pour prendre le titre. »

Pour son premier tournoi de la saison en indoor, Nole a d’ailleurs rapidement retrouvé ses marques, bien qu’il ait concédé un set lors de trois des cinq matchs qu’il a disputés à Paris (contre Fucsovics, Hurkacz et Medvedev). A l'image de sa saison 2021 d'ailleurs avec seulement 49% des matchs sans concéder le moindre set. On constate d’ailleurs souvent que le n°1 mondial met un peu de temps à rentrer dans ses matchs avec 13 premiers sets concédés sur ses 28 derniers matchs. Mais la force mentale du Serbe est inégalée et inégalable : il a remporté 77% de ses matchs en 2021 lorsqu'il a perdu le premier set (14 sur 18).

Sur les 52 dernières semaines, Nole présente un bilan de 22 victoires pour une seule défaite face aux joueurs classés au-delà du Top 6 sur dur. Autant dire que la tâche s’annonce très compliquée pour Casper Ruud, même si le Norvégien a beaucoup progressé sur cette surface cette année. Malgré tout, il a encore du mal à rivaliser avec le Top 10 sur dur. Cette saison, il a perdu les quatre matchs qu’il a disputés contre les 10 meilleurs joueurs de la planète, le tout, sans prendre le moindre set. En carrière, il n’a jamais obtenu la moindre victoire contre le Top 10 sur cette surface (6 défaites en 6 matchs et aucun set marqué). De plus, il s’était incliné face à Novak Djokovic au Masters de Rome, pour leur seule confrontation (7-5, 6-4). Les statistiques ne parlent donc évidemment pas en faveur du Norvégien qui va découvrir son premier tournoi des Maîtres alors que le Serbe dispute sa 14e édition. Les cotes sont très largement à l’avantage de Djokovic, à qui les bookmakers confèrent 90% de probabilité de victoire sur ce match.

L’œil de Rodolphe Gilbert : Oui Djoko est largement favori pour toutes les raisons que l’on connaît, mais face à lui, il a un mec qui joue bien et qui va surtout se dépouiller pour faire bonne figure. Le Norvégien aura forcément un peu de pression dans un tel tournoi, là où le Serbe est un habitué de ce type de rendez-vous. Ajouté à ça, il n’arrive pas à battre les tops players sur dur pour l’instant, et encore plus en indoor. Alors oui, cette saison, Djokovic a été battu par des joueurs moins bien classés que Ruud, mais dans les grands rendez-vous, le n°1 est toujours présent. Que le Norvégien s’impose, ce serait une très grosse surprise, mais après attention, Djokovic a perdu beaucoup de sets cette saison. Bien plus que d'habitude. Il ne faudra pas de retard à l'allumage pour le Serbe s'il veut s'imposer 2-0 parce que Ruud saura profiter des opportunités.