Ce match est une équation à plusieurs inconnus. D'abord, en cas de victoire de Zverev quelques heures plus tôt, il n'y aura aucun enjeu sportif dans cette rencontre entre Daniil Medvedev (déjà qualifié et premier de son groupe) et Jannick Sinner qui serait donc éliminé avant même de pouvoir défendre ses chances et porter le drapeau italien dans le dernier carré. Dans un contexte de match sans enjeu, comment l'Italien se comportera-t-il ? Quelque soit l'issue du match entre Zverev et Hurkacz, le Russe lui n'a rien à jouer dans ce match à part aller chercher la prime d'un million d'euros en cas de titre sans aucune défaite. Mais après deux matchs éprouvants contre Hurkacz et Zverev, va-t-il pousser le bouchon jusqu'à se donner à 100% pour battre l'Italien (alors que la Coupe Davis pointe le bout de son nez) ? Tout dépend en réalité de l'adversité que va lui proposer Sinner. Medvedev n'est pas du genre à lâcher des matchs. Si l'italien réalise un grand match, on peut légitimement se demander si le Russe s'arrachera pour en sortir vainqueur. Mais on peut penser que Medvedev ne se priverait pas d'une victoire contre un jeune qui monte s'il a l'occasion d'asseoir un peu plus sa place de numéro deux mondial et de concurrent principal à Djokovic.

Sur le papier, en voilà un beau duel qui nous attend pour cet ultime match de poule. Jannik Sinner lui, n’a pas mis beaucoup de temps à rentrer dans son tournoi, faisant vivre un enfer à Hubert Hurkacz pour son entrée en matière (6-2, 6-2) : « Il y avait beaucoup de pression, mais je suis très heureux de la manière dont j’ai pu gérer ça. L’atmosphère était incroyable durant le match. Jouer en Italie me motive et me donne beaucoup d’énergie. » Il est devenu, par la même occasion, le sixième remplaçant à remporter un match au Masters. Pour l’Italien, l’équation est simple : il doit absolument battre Daniil Medvedev et espérer une victoire d’Hurkacz contre Zverev. Le fait que le match entre l’Italien et le Russe soit à 21h peut lui donner une motivation supplémentaire en cas de résultat positif du Polonais. Porté par tout un public, il produira sans aucun doute un bon match et mettra toutes les chances de son côté pour aller chercher le succès. Pour l’instant, Sinner n’a jamais battu un membre du Top 5 en carrière et reste sur 8 défaites de rang depuis 2020. Plus que ça, il n’a réussi à prendre un set qu’à une seule reprise, c’était d’ailleurs face à Daniil Medvedev en indoor (à Marseille en février 2020).

De son côté, le n°2 mondial reste une série de 11 victoires de rang face aux joueurs de moins de 21 ans et non des moindres (Tsitsipas x3, Sinner x2, Shapovalov, De Minaur, Auger-Aliassime). Il présente aussi un excellent bilan de 17 victoires en 18 matchs face à des joueurs moins bien classés en indoor (en ayant disputé 2 Nitto Masters sur la période). Sans surprise, il partira largement favori, mais cherchera sans doute à s’économiser un peu. Est-ce que ce sera suffisant pour permettre à Jannik Sinner d’aller accrocher une manche ? La cote est en tout cas intéressante.