C'est la 5ème fois que Novak Djokovic va affronter Alexander Zverev en 2021. C'est un peu le grand classique de l'année et pour le moment, tous leurs duels ont accouché d'un combat intense et équilibré. Si l'enjeu est tout autre qu'une demi-finale des JO ou de l'US Open, aller chercher une finale du Masters n'a rien d'anodin. L'Allemand avait déclaré que son succès à Tokyo lui avait donné beaucoup de confiance pour mieux appréhender ces grands matchs. Il a l'occasion de passer des paroles aux actes.

Comme l’avait expliqué le n°1 mondial, une coupure après sa finale perdue à l’US Open était nécessaire pour faire retomber la pression et recharger les batteries avant de s’attaquer aux derniers objectifs de sa saison. Pour l’instant, le premier a été rempli avec brio puisque le Serbe a remporté son 37e Masters 1000 il y a dix jours à Bercy, prenant par la même occasion sa revanche sur Daniil Medvedev en finale. Cette semaine, il a parfaitement géré ses matchs de poule puisqu’il a glané trois victoires sans perdre le moindre set face à Casper Ruud, Andrey Rublev et Cameron Norrie. De l’extérieur, on sent Djokovic dans une grande forme.

Il tentera de se qualifier pour la 8e finale de Masters de sa carrière dans l’optique d’y décrocher son 6e titre, ce qui ferait de lui le joueur le plus titré au tournoi des Maîtres. Le Serbe a donc une nouvelle fois rendez-vous avec l’Histoire. Jusqu’à présent, Nole a remporté 7 des 9 demi-finales qu’il a disputées (7/8 en position de favori), mais on a vu à Flushing Meadows que la « machine » Djokovic n’était pas imperméable à la pression. On peut également citer son échec aux Jeux Olympiques, ce qui constituait l’un de ses objectifs principaux en 2021. Toutefois, on doute que la pression d'aller chercher un nouveau Masters soit équivalente à un titre olympique ou un Grand Chelem calendaire... Il aura un match très compliqué à jouer contre Alexander Zverev qui produit un très bon tennis cette semaine malgré sa défaite contre Medvedev au tie-break du troisième. Si l’on prend les confrontations directes entre les deux joueurs, le Serbe mène assez largement (7 victoires – 3 défaites), mais si l’on regarde d’un peu plus près, on se rend compte que l’Allemand a battu Djokovic dans les plus gros matchs. Si on fait un bilan des duels à partir des demi-finales de tournois (d’une catégorie au moins égale aux Masters 1000), c’est bien Zverev qui mène 3 à 2. On se souvient d’ailleurs que ce dernier avait privé Nole du Nitto Masters en 2018, s’imposant en deux manches : « J’ai joué Novak lors de tous les gros tournois de dur cette année. On met un point d’honneur à se jouer lors des derniers tours. J’ai le sentiment que celui qui arrive va être spectaculaire ».

Leur dernier affrontement a tourné, après une très grosse bataille en cinq manches, à l’avantage de Djokovic en demie de l’US Open. En indoor, Zverev présente un bilan de 2 victoires pour 2 défaites face aux n°1 mondiaux, mais il partira tout de même logiquement outsider de ce match. Sur les 10 matchs joués entre les deux hommes, la moitié ont été accrochés avec au moins un set pris par les deux joueurs.

L’œil de Florent Serra : Sur le plan du jeu, c’est impossible de ne pas mettre Djokovic favori. Il a cette faculté à toujours remettre la balle, il se déplace bien et peut pousser Zverev à la faute. Mais sur les matchs importants, je trouve que Zverev arrive à faire parler sa puissance, notamment au service pour avoir un premier coup de raquette facile derrière. Lorsque l’Allemand est au service, il arrive souvent à bousculer Nole et c’est quelque chose qui tend parfois le Serbe. Sa puissance du fond du court et sa capacité d’accélération sont des armes qui peuvent gêner Djokovic comme on a pu le voir lors de leurs derniers affrontements. Malgré tout, lorsque le n°1 mondial est bien, ça reste tout simplement le meilleur. Il va le pousser à en mettre encore plus et Zverev peut aussi commencer à faire des doubles s’il est trop sous pression. Avec un Djoko à 1.40, je dis attention. Je le vois effectivement s’imposer, mais sur les grands rendez-vous il n’est pas infaillible et peut se crisper malgré toute son expérience. Il aura quand même moins de pression qu’aux Jeux Olympiques et en finale de l’US, il y a un peu moins « d’enjeu » même si obtenir le record de titre au Masters reste important. Zverev me semble tout à fait capable d’aller accrocher un set sur ce match.  Un match en trois sets est donc envisageable.

L’œil de Rodolphe Gilbert : C’est un match beaucoup plus équilibré que l’autre demi-finale dans la mesure où Zverev a été capable d’aller chercher Djokovic pendant les Jeux Olympiques. En indoor, l’Allemand est l’un des trois meilleurs joueurs du circuit et il est tout à fait capable de faire quelque chose dans ce match, même s’il reste évidemment un cran en dessous du n°1 mondial. Le Serbe me semble en grande forme, il est revenu reposé et préparé après sa pause d’un mois. Mis à part un premier set un peu compliqué face à Ruud, je l’ai trouvé très bon, il a su se qualifier très rapidement pour les demies. Il sera favori et m’a vraiment impressionné, mais attention, Zverev est tout proche et dans ce genre de tournoi en deux sets, il a déjà battu tout le monde.